Où danser à Paris ?

Lorsque je suis arrivé de province pour mes études, après une dizaine d’années de danse une obsession rapide a été de savoir où danser…Paris propose une offre pléthorique et il est difficile de s’y retrouver ! Voici le fruit de mes recherches pour les personnes qui se trouveraient dans le même cas que moi ou pour celles qui souhaiteraient commencer la danse dans la capitale :

Les ouï-dires :

Je n’ai pas encore eu l’occasion, bien sûr, de tester tous les cours de danse classique de la capitale. Voici néanmoins ce que je peux dire de manière globale ou pour certains d’entre eux, par simple échos. Tout d’abord vous trouverez de nombreuses écoles indépendantes, tenues par un professeur ou deux : je ne les connais pas, certaines sont bonnes, d’autres médiocres, je crains que vous ne soyez seuls juges…de même pour les conservatoires. J’ai eu l’occasion d’en tester un, dans un cours où le professeur avait été danseur et travaillé avec de grands chorégraphes. Je n’en garde pas un souvenir impérissable, le prof était correct mais sans plus, et surtout le niveau n’était pas transcendant.

Lors de mes recherches, j’ai hésité entre deux centres de danse que je n’ai finalement pas choisi, mais sans les avoir testés. Tout d’abord le Centre de Danses du Marais. Grosse école, enseignant de nombreuses disciplines, avec beaucoup de cours. J’en ai eu des échos guères favorables sur le fait que ces cours sont un peu impersonnels du fait du nombre d’élèves. Ce n’est pas pour cette raison que je n’y suis pas allé, et ce n’est probablement pas comme ça avec tous les profs de cette école. J’attends vos retours si certains d’entre vous y dansent ! A noter également, le centre Elephant Paname. Le plus : des salles superbes, des profs danseurs ou anciens danseurs. Le moins : le prix, assez élevé à mon goût.

Les cours dont je peux vous parler :

Commençons par le cours de l’Académie Chaptal, dirigée par Madame Monique Arabian. J’ai eu l’occasion de suivre quelques cours avec Madame Arabian lors de stages. Ancienne danseuse internationale, son cours est réputé comme étant une sorte de « prépa » pour l’entrée à l’Opéra de Paris et au CNSM. Ses classes sont avant tout destinées, à mon sens, aux jeunes et aux enfants qui se destinent à une carrière. Il est de qualité, et vous y serez entre de bonnes mains, toutefois la méthode est à mes yeux très académique et pourra être qualifiée par certains de « passée de mode ». Cela est cependant une question de point de vue. Détail amusant : Mme Arabian donne la classe accompagnée de ses chiens.

Dans un style tout à fait différent, si vous êtes étudiant(e) vous pouvez opter pour les cours universitaires. J’ai moi-même suivi les cours de Madame Elisabeth de Chabannes, qui regroupent des élèves des universités Paris-I, Paris-II, Paris-IV et Paris-V (si ma mémoire est bonne). Je peux certifier que ce sont de bons cours, parfois accompagnés d’un pianiste. Mme de Chabannes est positive, accompagne ses élèves et s’adapte à chacun d’entre eux. Se côtoient dans ces cours des élèves débutants (ce sont pour certains leurs premiers cours) comme confirmés, et c’est dans les deux cas un bon moyen de progresser. Autre avantage de taille : ces cours ne vous coûtent presque rien et l’équipement est libre.

Du fait de mon emploi du temps, je dois parfois les abandonner. J’ai finalement opté pour les cours que Wayne Byars donne au Studio Harmonic, à Bastille. Ancien danseur, professeur de longue date, Wayne Byars est américain et s’emploie à joindre dans ses classe le meilleur des cultures américaine et française de la danse. Je ne mâcherai pas mes mots : c’est un cour excellent, qui fait progresser tant sur le plan technique qu’artistique, et m’a fait ré-envisager ma manière de danser après 11 ans de pratique. Vous pourrez trouver des vidéos de Wayne sur internet : c’est très instructif. De plus, se croisent dans les cours supérieurs des amateurs avancés, comme votre serviteur, des pré-professionnels et des professionnels, ce qui pousse à la progression. Pour ces messieurs, outre le fait que Wayne est un homme les danseurs y sont relativement nombreux, ce qui est assez stimulant (plus que d’être le seul mec du cours en tous les cas…)

Enfin il faut noter la récente ouverture de L’Atelier d’Art Chorégraphique, ou LAAC, par Clairemarie Osta et son mari Nicolas Leriche. Tous deux danseurs étoiles de l’Opéra de Paris, ils se lancent à présent dans le professorat. Je n’ai pas encore eu le bonheur d’assister à l’un de leurs cours, mais le talent de ces deux danseurs ne peuvent que m’inciter à penser que leurs leçons seront à la hauteur de leur excellence sur scène. Leurs classes sont ouvertes pour les adultes comme les enfants, les professionnels comme les amateurs.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Léa dit :

    Merci. Aurez-vous un jour l’occasion, le temps, l’information, pour des cours pour amateurs très amateurs, voire quasi-débutants? Car tous les cours que vous indiquez semblent de haut niveau…

    J'aime

    1. ildanse dit :

      Chère Léa, si vous cherchez des cours débutants je pense que vous trouverez dans les grandes structures que je cite ici: Eléphant Paname, le Centre de Danse du Marais et le Studio Harmonic. Si vous êtes étudiante le cours d’Elisabeth de Chabannes sera parfait. Ensuite il y a plein de petites écoles, j’avoue ne pas les connaître toutes…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s