Pourquoi pas vous ? Mode d’emploi pratique pour se mettre à la danse

En cette période de rentrée, si l’idée de faire de la danse vous taraude depuis des lustres sans que vous n’ayez jamais osé passer le cap, cet article est pour vous. Aucune excuse ! De même si vous l’envisagez pour votre enfant. Si vous n’aviez jamais envisagé cette possibilité, lisez quand même :

Pourquoi de la danse ? C’est une activité complète, qui vous permettra de mieux connaître votre corps, de mieux l’apprécier et de vous sentir mieux dans votre vie quotidienne. Vous vous tiendrez plus droit(e), musclerez votre corps, améliorerez votre souplesse et vos capacités respiratoires. Si vous êtes complexés par votre poids, c’est comme tout sport un bon levier pour maigrir. De plus c’est une activité artistique, qui permet de s’évader doublement du stress de la vie quotidienne. Vous améliorerez aussi votre musicalité. Pour les enfants, c’est un bon moyen de se contrôler, de se canaliser, mais aussi de se défouler !

Pourquoi la danse classique ? De toutes les disciplines de la danse, la danse classique est certainement la plus exigeante. Ouais d’accord, ça peut faire peur, mais sachez que toutes les danses sont exigeantes. Et puis, comme on dit souvent, le classique est à la base de tout. C’est l’une des plus vieille danse codifiée, et elle en a inspiré beaucoup d’autres. Si vous êtes bon danseur classique, vous pouvez potentiellement être bon danseur partout, même en danse de salon ou en hip-hop. Après c’est aussi une question de goûts…

De plus : Il faut ajouter que c’est une activité qui est à la portée de la plupart des bourses (le matériel nécessaire peut se réduire au minimum, voir plus bas). Que vous soyez homme ou femme, elle vous est ouverte (j’en suis la preuve vivante). Et elle peut se commencer et se pratiquer à n’importe quel âge : il n’est jamais trop tard pour débuter. Je connais des danseurs qui ont débuté la danse à 22 ans, d’autres qui continuent à prendre leur cours hebdomadaire à 55 ans.

Ces précisions apportées, on fait comment ?

Choisir son cours : Première des étapes, et pas la moindre. Déjà on ne choisit pas vraiment un cours, on choisit surtout à mon sens un professeur. Sa compétence tout comme sa personnalité rentrent en ligne de compte. Comment vous y retrouver dans la pléthore d’offre ? Tout d’abord renseignez-vous : auprès d’amis, de connaissances. Son passé peut être intéressant : a-t-il été danseur ? Depuis combien de temps enseigne-t-il ? Certains de ses anciens élèves sont-ils devenus professionnels ? Mais ce critère n’est pas déterminant. Ce qui compte à mon sens est d’aller voir son travail : dans une porte ouverte, un spectacle, ou demandez si vous pouvez assister à un cours (ce sera d’autant plus intéressant). Jugez alors le niveau global et l’exigence qu’il/elle a envers ses élèves, si des conseils sont donnés et des corrections apportées. La capacité des élèves à avoir leur grand écart n’est pas un critère valable, il faut apprécier de manière plus globale. Après tout dépend du feeling. Ne vous laissez pas impressionner par un niveau très bon en vous disant que ce n’est pas fait pour vous : cherchez la qualité, si le mouvement est bien exécuté c’est aussi qu’il est sans danger pour le corps !

A savoir : les conservatoires sont généralement de bonnes écoles, mais ce n’est pas gage de qualité, certains sont déplorables. De petites écoles privées ont parfois tendance à s’adapter aux faiblesses de leurs élèves et à ne pas se montrer trop exigeantes avec ceux et celles qui constituent avant tout leur gagne-pains, mais certaines sont excellentes… Pas de généralité fixe en ce domaine !

Vous pouvez aussi vous référez à mon article sur les cours à Paris, mais ce dernier est très limité…

Le matériel : ce dernier est très variable. Certains professeurs exigent un équipement complet, avec parfois des exigences de couleurs selon les niveaux (pour les petites filles souvent). Vous pourrez vous fournir dans des boutiques spécialisées ou dans des magasins de sport, mais attention à la qualité chez ces derniers (particulièrement pour les chaussons). D’autres professeurs s’en foutent clairement, et vous pouvez venir en Tshirt-jogging-chausette sans que cela ne pose de problème à personne. Dans tous les cas pensez à un jogging ou un chauffe pour les jambes, le temps de l’échauffement, et à une bouteille d’eau ! Si vous avez les cheveux longs, attachez-les.

En vous souhaitant de bons cours et une progression rapide !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s