Brunch avec la danse- Dimanche 13 septembre 2015

Chaque dimanche, pourquoi ne pas accompagner votre macchiato, votre salade de quinoa et vos pancakes au lemon curd par un petit résumé de l’actualité danse de la semaine ? (l’ingurgitation des mets ci-dessus énumérés n’est pas indispensable à la lecture de cet article).

Déjà événement n°1 : lundi, ce blog est né. Moi, égocentrique ? D’accord, le vrai événement de lundi, c’était la découverte de la distribution de la soirée Robbins/Millepied/Balanchine. Mais ça, on en a déjà parlé. D’ailleurs, hier avait lieu une répétition publique de Thèmes et Variations de Balanchine avec Valentine Colasante et François Alu. Apparemment c’était passionnant et plein de promesse pour la scène…je persiste et signe donc d’autant plus confiant : c’est le duo à aller applaudir dans ce ballet.

Ce qui a beaucoup buzzé cette semaine, c’est la soirée consacrée à Jiri Kylian par le ballet de l’Opéra de Lyon. Déjà je dois vous dire que je ne m’étais jusque-là jamais intéressé au chorégraphe (mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa), et que je n’étais pas plus présent dans le public. Mais Danse avec la plume ainsi que Philippe Noisette pour les Echos ont apprécié, et m’ont rendu déçu de ne pas être lyonnais.

A noter également : Mathilde Froustey annonce une troisième saison en tant que Principal du San Francisco Ballet (snif…) et Arthur Raveau revient en force à l’Opéra de Paris après sa blessure (toï toï toï !). Enfin Arthur Raveau…qui redevient Pierre-Arthur Raveau en fait, dixit ses comptes Facebook et Twitter. Autant vous dire que ça a agité toute la balleto-twitto-sphère quand on s’en est rendu compte.

Léonore Baulac a quant à elle eu droit à un article sympa dans Le Figaro. Sylvie Guillem a reçu le 27e Praemium Imperial de la Japan Art Association, mérité bien entendu à quelques mois de son retrait définitif des planches (encore snif, je ne serai même pas à Paris pour le passage de sa tournée les 17 et 20 septembre au Théâtre des Champs-Elysées, encore mea culpa mea culpa mea maxima culpa).

Enfin, quelques-uns ont pu voir en avant-premières la 3e scène de l’Opéra de Paris: déception du côté d’Amélie Bertrand de Danse avec la plume, Philippe Noisette emballé par le film avec Lil Buck. Tout ce suspense me met en appétit, réponses le 15 septembre !

Sur ce je vous laisse retourner à votre quinoa, rendez-vous pour un autre brunch la semaine prochaine, qu’elle soit bonne et riche en nouvelles dansées !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s