Aller à l’Opéra…sans se ruiner !

« Ah, j’adorerais aller voir un ballet… ». Je l’ai entendu cette phrase ! « Oui mais c’est hyper cher non ? ». C’est parfois vrai…mais je vous livre, au terme d’un combat héroïque contre moi-même, de quoi venir grossir le rang de ceux qui savent comment trouver LA place. Qui sait si demain ce n’est pas à cause de vous que je ne pourrai pas en obtenir une…

Allez, vous aussi vous avez le droit de savoir. Mission trouver une place pour l’Opéra, c’est parti.

La billetterie

Ce qui semble évident, c’est de se rendre à la billetterie. Bah oui, vous voulez des billets, vous allez à la billetterie, la logique est implacable, n’est-ce pas ? Si vous y tenez, voici deux-trois choses à savoir.

Déjà vous pouvez rester chez vous et utiliser le site internet. De l’Opéra de Paris bien sûr, mais c’est aussi valable pour plein d’autres compagnies/salles

Ensuite, ça dépend. Ou vous êtes quelqu’un de très prévoyant et vous savez déjà ce que vous ferez à telle date (dans 5 mois), et vous pouvez vous tourner avec joie vers les abonnements. Dès le début de la saison, vous pouvez choisir entre plusieurs formules, et vous composez votre petit programme de l’année.

Ou vous êtes un petit peu moins prévoyant, et vous souhaitez prendre vos places en one-shot.

Inconvénients pratiques : vous devez vous y prendre à l’avance, dès que les ventes sont ouvertes pour les abonnements ou pour le spectacle qui vous intéresse, C’EST LA GUERRE. Vous devez sauter sur les place, et faire très attention au calendrier des ouvertures…En plus, vous payez plein pot. Enfin, pas forcément : tous les mercredis, c’est vente-flash sur le site internet…

Le plan Arop

Être membre de l’association pour le rayonnement de l’Opéra de Paris peut être un bon plan…mais tout est relatif. Vous avez des facilités de réservation, des bonnes places plus facilement, la possibilité de vous procurer de petits avantages en nature (à boire et à manger notamment)…Mais la plupart du temps, rien ne change au cœur du problème : il faut payer. C’est pas une œuvre de bienfaisance non plus. Enfin si en fait, mais les bienfaiteurs, c’est vous ! A noter quand même quelques petites facilités pour les moins de 30 ans. Entre nous c’est toujours bon à prendre, on ne sait jamais, ça peut servir (il va vraiment falloir que je m’y mette moi d’ailleurs…). En plus vous avez la satisfaction de soutenir l’Opéra, et ça ça en jette dans les repas en famille/au travail/avec des potes snobs.

Le marché parallèle

Attention, révélation. Figurez-vous que certains spectateurs de la billetterie, qui se pensaient géniaux et ont réservé une place trois mois avant…ne peuvent pas venir le jour J ! Ça, c’est ballot…mais ce serait dommage de gâcher ! Alors l’Opéra de Paris vous propose le service du siècle : la bourse aux billets.

Le principe : les vendeurs vendent leur place, au prix d’achat ou avec une décote, à des acheteurs qui paient en ligne par paiement sécurisé, et qui reçoivent ensuite leurs places par mail ou lors d’un échange en mains propre (ou par la poste). C’est vachement bien, j’ai trouvé des super places à des tarifs franchement honnêtes (12€, 25€, 35€…) avec ce truc. Le problème, c’est que lesdites places partent vite. Très vite. Donc si vous voulez vraiment voir un spectacle, vous avez intérêt à être à l’affût (nota bene : l’alerte mail peut servir mais n’est parfois pas assez rapide…).

Après vous pouvez vous tourner vers votre pote/cousine/frère/ami facebook/follower qui refile une place, mais ça peut être beaucoup plus folklo…et surtout c’est à vos risques et périls.

Les bon plan étudiant fauchés

Ce n’est pas une nouvelle qu’en ce moment, l’Opéra de Paris cherche à tout prix à renouveler les spectateurs (et à abaisser la moyenne d’âge de la salle…). Ce serait dommage de ne pas en profiter…

Vous avez d’abord le classique Pass-jeune, qui permet d’avoir des facilités à la billetterie classique (places à 20€, coupe-file pour les places de dernières minutes…). Je l’ai acheté une année, il m’a peu servi, mais je devrais peut-être m’y remettre la saison prochaine…Sachez également qu’une sélection d’abonnements est réservée aux jeunes, mais les mêmes inconvénients que pour les abonnements normaux se retrouvent peu ou prou.

Sinon, la grosse nouveauté de cette saison, ce sont les Avants-Premières Jeunes. Toute la salle remplie de jeunes de moins de 28 ans, et surtout toute la salle à 10€ !! Que demande le peuple ? Enfin, vous pouvez toujours tenter la fortune 30 minutes avant la représentation pour les dernières places disponibles…mais il faut être joueur !

Voilà, je vous ai tout dit. Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix (voir mes conseils ici en cas de doute). Alors, vous y allez quand ?

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s