Brunch avec la Danse – Dimanche 20 Décembre 2015

Dernier Brunch avec la Danse avant Noël ! Infos-distribs, interview, révélations, votre tour de l’actu-danse le temps d’une tasse de thé (de Noël…) est bien là ce dimanche ! 

Sur les scènes de l’Opéra de Paris, rien ne change ou presque : le choix se porte toujours sur La Bayadère qui triomphe à Bastille, ou Le Sacre du Printemps le triple-bill Pierre Boulez à Garnier. Côté Bayadère, c’est sur ces messieurs que se portent principalement les éloges balletomaniaques (danseurs-power !). On ne compte plus les tweets et statuts encensant François Alu, Hugo Marchand ou le russe Kimin Kim ! Décidément, des Solor de luxe pour cette série. Dommage que ni le premier, ni le deuxième, ni le troisième, ne soit Etoile de l’Opéra, alors que la dernière Etoile-Maison encore en course, Josua Hoffalt, est forfait pour une blessure au pied…le changement de distribution est attendu avec impatience !
A souligner également, les représentations assurées par Héloïse Bourdon cette semaine (comme toujours, elle ne laisse personne indifférent et les débats font rage !). A Garnier, le Sacre de Pina Bausch emporte tous les suffrages, avec là encore des Elues premier choix: Eleonora Abbagnato, Alice Renavand et Letizia Galloni. Un compte rendu pour chaque soirée: La Bayadère d’Héloïse Bourdon sur Une Saison à l’Opéra et le triple-bill Pierre Boulez sur Danse-Opéra.

En coulisses, le site internet de l’Opéra de Paris nous dévoile pour les fêtes la recette d’une Idole Dorée (à ce propos, je milite pour qu’un pâtissier nous fasse un jour une bûche « Idole Dorée » pour Noël. Ce serait génial). Sur le même site, nous pourrons retrouver demain une FAQ avec Marie-Agnès Gillot: belle initiative à saluer !
Le feuilleton des loges continue son bout de chemin avec une nouvelle audience au tribunal administratif cette semaine, dont nous trouverons un compte-rendu instructif ici (NB: il me semble que les requérants ont été déboutés, mais je ne suis pas certains). Nous apprenons enfin que le prix de l’AROP sera remis le 13 mars 2016, et que la présentation de la saison prochaine aura lieu le 12 février.

Ariane Bavelier publiait vendredi dans Le Figaro une interview d’une belle page de Benjamin Millepied, à retrouver sur internet pour les abonnés. Défense du bilan à mi-saison, vision de la suite…pas mal de sujets sont abordés, avec une sincérité qui fait plaisir. Les annonces sont intéressantes, mais je balance entre espoir (« oui, ça va bouger, ça va être bien ») et crainte (« oula oula, qu’est-ce qu’ils vont nous faire encore…?). Plus une grosse réserve sur la vision des grands classiques (Noureev a plus de vingt ans, La Bayadère et le Lac c’est mainstream et ça ne sert qu’à remplir les salles…) qui me dérange. Si ça remplit les salles, tant mieux non ? C’est qu’il y a une demande pour ces grandes œuvres accessibles, qui réunissent narration, technicité, virtuosité…s’il vous plaît, dite moi que je me fourvoie et que j’ai mal compris le message du Directeur ! Nous en saurons peut-être plus dans le documentaire qui lui est consacré, le 23 décembre sur Canal+.

Je profite de ce Brunch pour rappeler toute la perplexité que m’inspire Cyril Hanouna&Co, avertis par le CSA après cette séquence. Si je souscris au principe selon lequel on peut rire de tout, pour en rire encore eut il fallu que cela fut drôle, fin et spirituel, autant de qualité que cette émission n’a jamais su réunir. J’attends toujours de voir Monsieur Hanouna souffrir à balle à un cours de danse classique, ce aura le mérite non seulement de me contenter, mais aussi de lui faire retrouver un registre comique.

Revenons aux choses sérieuses avec un détour du côté de la vraie vie des danseurs: hiver oblige, il faut reprendre des forces, et pour cela on appelle Pierre-Arthur Raveau qui dégaine sa désormais fameuse crème Budwig plus vite que ses entrechats. Benjamin Pech en aurait peut-être besoin: l’Etoile livre à Libé une interview à corps ouvert: le rapport au corps, à la douleur, aux blessures est abordé de manière très personnelle par l’Etoile sur le départ dans quelques mois. Une relation très particulière qui, il me semble, n’est plus celle de la génération suivante avec son outil de travail…Pendant ce temps là, la photo du danseur stylé de la semaine revient à Steven McRae, toujours très naturel dans sa salle de bain.

Enfin pour ceux qui s’y prennent à la dernière minute, clôturons ce Brunch avec les idées-cadeaux de Danses avec la Plume, ça peut toujours servir…

A toutes et à tous, de très bonnes fêtes de fin d’année, ce Brunch marque un temps d’arrêt durant la trêve des confiseurs (et ma période de révision…), mais vous le retrouverez tout beau tout chaud en 2016 !

WIN_20160101_174352

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. alena dit :

    Non mais, quelle est cette émission de télé de tarés??? Je connais pas, mais je suis heureuse de ne pas avoir la télé et d’échapper à tout ça… Merci pour votre sympathique article!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s