Brunch avec la Danse – Dimanche 14 Février 2016

Nous sommes le 14 février, donc joyeuse Saint-Valentin à toutes et à tous, nous voici partis pour un Brunch du love…

Il nous faut commencer par un petit tour dans les coulisses de l’Opéra de Paris. Il faut dire que « la vieille dame », puisque c’est ainsi que tout le monde en parle depuis deux semaines, continue à susciter l’agitation dans les rédactions ! Les Echos et Paris Match ne se sont toujours pas remis du départ de Benjamin Millepied, et cherchent plus que jamais à en déterminer les raisons, n’hésitant pas au passage à égratigner un peu l’institution. Si Paris Match revient de manière globale sur l’enchaînement des événements, l’article nous permet également d’avoir le mot de François Alu, qui n’hésite pas à dévoiler le fond de sa pensée et rejoint ses collègues. Les Echos font quant à eux de l’Opéra le reflet « d’une France difficile à bouger ». Point trop n’en faut non plus…Nous préférerons l’article des Balletonautes: bien plus drôle à lire et probablement plus juste. Toute cette agitation n’empêche pas Aurélie Dupont de tracer son petit bout de chemin: elle donne une nouvelle interview au magazine Elle, restant sur la ligne qui est la sienne depuis l’annonce de sa nomination. Des grands classiques, le respect de la hiérarchie, mais le travail avec tous les danseurs. Tous les entretiens qu’elle a accordé jusqu’à maintenant me convainquent pour le moment: sur la feuille de route, on est d’accord, vivement maintenant les travaux pratiques !

Mais c’est bien la révélation de la prochaine saison qui a fait bouillir le monde de la danse cette semaine: vous connaissez mon avis, allez aussi voir les articles de Une Saison à l’Opéra et de Danse avec la Plume, qui détaillent plus précisément le programme. Je ne vous remettrai pas tous les avis que j’ai vu passer, mais sachez que les spectateurs assidus, notamment sur Twitter, ne sont pas fantastiquement emballés par cette saison, ainsi que par ses augmentations de tarifs (j’essaierai d’y revenir). A ce propos, nous avons assisté mardi à une guerre ouverte pour accéder à une place de l’Avant-Première jeune de la soirée Iolanta/Casse-Noisette. Plantages du site internet, file d’attente virtuelle et drames derrières un clavier, sachez que malgré ma grande célérité j’en suis ressorti bredouille…En parlant de tarifs, le mot de la journée revient à ce tweet de Mimy la Souris. Héloïse Bourdon, de son côté, fait apparaître sur sa page Facebook un post inattendu qui n’a pas manqué de produire quelques commentaires: 

Travailler dans le corps de ballet est aussi une richesseà jeudi sur scène pour les Variations Goldberg et le 20 fé…

Posté par Héloïse Bourdon sur lundi 8 février 2016

Quelques critiques toutes fraîches de cette semaine: la soirée Bel/Millepied/Robbins n’a pas manqué de susciter des commentaires : à voir sur Danse avec la Plume, Une Saison à l’Opéra, ou Ballet&Cie pour des aperçus complets. De leurs côtés, ResMusica se concentre sur les Variations Goldberg, alors que Philippe Noisette a adoré Tombe de Jérôme Bel. Libération consacre d’ailleurs à ce dernier un  portrait complètement laudateur (un peu trop à mon goût).
Hors des murs de Garnier, ResMusica a également découvert l’exposition consacré à Clairemarie Osta et Nicolas Leriche à Elephant Paname, tandis que Les Balletonautes se réjouissent de la nouvelle génération de  danseurs autrichiens qui naît à Vienne sous l’égide de Manuel Legris, ancien danseur Etoile de l’Opéra de Paris. Un pari réussi pour ce dernier, qui a eu plusieurs fois l’occasion de répéter combien il était important pour lui que le ballet viennois soit composé de danseurs autrichiens. Laetitia Basselier a pour sa part assisté pour Danse Avec la Plume à la reconstruction du Lac des Cygnes par Alexeï Ratmansky à Zürich. Ce dernier, dont on verra La Belle au Bois Dormant à Paris en septembre prochain, se spécialise dans le genre avec un certain succès visiblement. 

Cette semaine fût également marquée par la triste annonce de la disparition de Violette Verdy: égérie de Balanchine et de Robbins, la petite bretonne de Pont-L’Abbé a parcouru bien du chemin et accompagné bien  des danseurs avec son énergie et sa bonne humeur inattaquables: Le Figaro et Le Nouvel Observateur lui consacrent chacun une nécrologie. Mais je retiens pour ma part l’hommage de Loïc Pireaux, un des jeunes danseurs de l’Opéra qui a pu bénéficier de son enseignement, ainsi  que cette photo avec Pierre Lacotte.

Finissons sur une note plus joyeuse avec nos danseurs stylés de la semaine: si le titre me semble devoir revenir à ce bon Steven pour cette photo dynamique et toute en énergie, mon coeur balance quand même beaucoup avec cette photo-là. Parce que les mecs de l’ONP, ils sont quand même vachement drôles…et ça c’est stylé aussi. Mais je ne serai pas contrariant aujourd’hui, vu que c’est la fête du love, alors faites votre choix !

On se retrouve pour pleins d’autres articles, passez une bonne semaine ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s