Roméo et Juliette – Les Distributions du cru 2016

 

Elles étaient déjà connues des spectateurs avertis, mais c’est finalement cette semaine que l’Opéra de Paris a rendu publiques les distributions d’un des ballets les plus attendus de cette saison : Roméo et Juliette, dans la version de Rudolph Noureev. Je salue tout d’abord l’équilibre de ces distributions : le quatuor me semble à chaque fois bien adapté, et les danseurs distribués sur cette série ont tous quelque chose à proposer. Voyons tout cela de plus près :

Les distributions qui vendent du rêve 

Commençons par ces deux distributions qui proposent des couples principaux 100% Etoiles, et des personnages secondaires qui globalement m’emballent. Celle qui m’enthousiasme le plus, et que j’aurai la chance de voir pour la première, réunit Amandine Albisson (Juliette), Mathieu Ganio (Roméo), Karl Paquette (Tybalt) et François Alu (Mercutio). Une fois cette énumération faite, que voulez-vous dire de plus ? Ces soirées seront belles et brillantes, j’en suis sûr.
J’ai beaucoup aimé la Nikiya d’Amandine Albisson, j’attends de voir sa Juliette avec impatience. 
Dotée d’une très belle danse, capable d’interprétation intelligente et réfléchie, le rôle est un challenge à sa taille. Mathieu Ganio, notre Prince n°1, est le meilleur Roméo que l’on puisse imaginer.
Karl Paquette saura être un Tybalt dure, doucereux, violent, à l’image de son Rothbart : on le dit un peu sur le déclin technique ces derniers temps, mais attention à ne pas enterrer trop vite ce danseur aux qualités indéniables. Enfin François Alu sera un Mercutio parfait : interpréter un insolent joueur avec une technique toute aussi insolente se jouant des difficultés, voilà qui est dans ses cordes !

Le public devrait également se presser pour voir le couple formé par Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann. Ce partenariat fonctionne bien, et est composée de deux Etoiles en forme techniquement, appelées également à proposer des interprétations réfléchies et intéressantes de leurs rôles. On se souvient de la Nikiya inspirée de Myriam Ould-Braham en décembre dernier, et Mathias Heymann peut aisément avoir l’étoffe d’un Roméo.
Florian Magnenet pour sa part a du mal à m’emballer, et je perçois plus en lui un Pâris élégant et un peu déconnecté de l’intrigue que le violent Tybalt. Mais Alessio Carbonne saura par l’énergie qui le caractérise nous peindre un Mercutio tout à fait intéressant. Espérons juste que Mathias Heymann pourra assumer ses trois dates sans accident…

Amandine Albisson / Mathieu Ganio / Karl Paquette / François Alu : les 19, 23 et 26 mars.
Myriam Ould-Braham / Mathias Heymann / Florian Magnenet / Alessio Carbonne: les 10, 13 et 16 avril.

La distribution tendance

(Presque) toute aussi intéressante, la distribution qui réunit Dorothée Gilbert et Hugo Marchand dans le couple éponyme. Deux fortes personnalités, plutôt médiatiques et glamours. Dorothée Gilbert est une Etoile très élégante et assez médiatique, Hugo Marchand le petit prince de sa génération. Les voilà réunis une fois encore dans un partenariat qui a jusque alors rencontré le succès : L’Histoire de Manon, La Bayadère : à chaque fois ça a marché. La technique de ces deux danseurs est impeccable, et je suis curieux de leurs interprétations. Dorothée Gilbert peut être tragique quand elle le veut, quant à Hugo Marchand, il a un potentiel princier-amoureux pas négligeable, nous verrons bien ce qu’il fera de son Roméo…
Enfin ce qui ajoute tout son intérêt à cette distribution, c’est la possible nomination de ce dernier : ascension fulgurante depuis l’arrivée de Benjamin Millepied, Premier Danseur, Pygmallion sur le départ…il ne serait pas étonnant que le Directeur souhaite sécuriser son poulain avant de partir. Ceci dit, on s’était déjà emballé pour La Bayadère, sans succès, donc bon, on a le temps de voir venir aussi !
Cette distribution est de plus gratifiée de quatre dates…pour les accompagner, Audric Bezard, que je trouve un peu bourrin dans sa danse mais qui au fond colle bien à Tybalt, et Emmanuel Thibaut dont la petite batterie et l’air joueur sauront personnifier Mercutio.

Gilbert/Marchand/Bezard/Thibault : les 3, 8, 12 et 15 avril 

La distribution espoirs

Ce ne sont déjà plus vraiment des espoirs, et pourtant les Roméo et Juliette de ces deux dates semblent les moins aguerris de notre série. Léonore Baulac et Germain Louvet sont jeunes, radieux, et la répétition publique à laquelle ils se sont livrés laisse présager de jolies choses. On attend Léonore Baulac dans ce rôle, elle l’attend également, et sa Juliette sera peut être une très jolie surprise de cette série. Germain Louvet est à mon sens un danseur d’aussi bonne qualité que Hugo Marchand, et il en a sous le pied pour se lancer dans le marathon-Roméo avec son air de jeune homme romantique.
C’est l’Etoile Stéphane Bullion qui les accompagne en Tybalt : sa technique ne m’emballe pas, mais son talent pour les rôles sombres et brutaux pourrait porter ses fruits. Allister Madin se voit offrir une belle occasion de montrer ses qualités, son Mercutio tiendra la route sans problème.

Baulac/Louvet/Bullion/Madin : les 29 mars et 1er avril

La distribution qui me laisse sur ma faim

Muriel Zusperreguy et Josua Hoffalt seront là encore accompagnés de Stéphane Bullion et Allister Madin. Ce couple ne m’emballe pas : Muriel Zusperreguy est une première danseuse dont ni l’interprétation ni la technique ne me transcendent, Josua Hoffalt a ses fulgurances et peut faire un Roméo très crédible, mais sa technique ne saurait être décrite comme superlative à mon sens. Cette distribution ne m’enchante donc pas, mais c’est à eux à présent de me détromper !

Zusperreguy/Hoffalt/Bullion/Madin: les 22, 24 et 31 mars

Pour Il danse et il en parle, Victor verra Albisson/Ganio et Gilbert/Marchand, et Guillaume le couple Baulac/Louvet. Rendez-vous pour les débriefs !

Illustration : Dessin par Jibey, dont vous pouvez retrouver le travail sur Les Danseuses de Jibey

 

Publicités

9 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. BA dit :

    Pour moi ce sera Beaulac/Louvet. Ne pouvant pas choisir une distribution je suis très contente de découvrir ces 2 danseurs. Vivement le 1er avril !

    J'aime

  2. Nous nous rejoignons tout à fait sur Florent Magnenet qui m’ a souvent donné l’impression d’être une ombre diaphane … comme l’insipide Pâris …
    J’aurais aimé que Stéphane Bullion soit distribué en Roméo je pense qu’il peut apporter un coté rebelle au personnage et de ce fait rendre plus âpre cette course vers la mort … sinon je suis plutôt d’accord avec « vous » (mais vous êtes deux ??!!! depuis toujours et je n’avais jamais capté ou bien est ce un récent accès de schizophrénie – nom scientifique du syndrome Odette/Odile qui vous a soudainement dédoublé !!?)
    Le Vicomte verra la distribution MOB/Heymann

    J'aime

    1. ildanse dit :

      Cher Vicomte, nous ne sommes pas deux depuis toujours, et si je suis le principal auteur de ce blog l’ami Guillaume ne manque pas de partager ici ses impressions sur certaines soirées (voir La Bayadère des Etoiles invitées et le debrief du triple bill Pierre Boulez 😉 ). Toutes les infos sur notre non-schizophrénie sont à voir « Derrière le clavier » 😉

      Aimé par 1 personne

  3. ceylina dit :

    Merci pour ce billet ! Moi ce sera également Albisson/Ganio, mais comme vous le soulignez, la plupart de ces distributions sont belles et intéressantes, j’aurais donc bien aimé pouvoir en voir plusieurs…

    Vous ne pensez sincèrement pas qu’il puisse déjà nommer Hugo Marchand ? Ce n’est pas qu’il ne le mérite pas, au contraire je trouve, mais ça semblerait vraiment très rapide pour le coup (même si je suis pour la nomination d’Etoiles jeunes).

    J'aime

    1. ildanse dit :

      Ah non mais je suis absolument d’accord avec vous, mais dans le spectateurs réguliers que je connais c’est une spéculation qui court, alors pourquoi pas…après je pense qu’il ne faut pas s’emballer trop vite non plus 😉

      J'aime

  4. Léa dit :

    Pour moi et mes camarades ce sera Gilbert/Marchand. Ravie de mon côté même si j’aurais aimé proposer à mes amis qui découvrent le ballet une distribution « quatre étoiles » (pour le glamour, le prestige, enfin tous ces aspects qu’on peut discuter mais qui font venir le néophyte. Déjà que c’est pas à Garnier…).
    Mais je suis assez fan de ces deux danseurs. D’Audric Bézard beaucoup moins, il m’a laissé un souvenir assez moyen du chef des gitans dans Paquita.
    En espérant cependant qu’il n’y aura pas de nomination prématurée, Hugo Marchand c’est une future étoile certes mais ça peut attendre un an voire deux?
    D’abord c’est François Alu qui a priorité. Nanmého !!

    J'aime

  5. Elisa dit :

    Moi aussi je serai à la première Albisson-Ganio (Mathieu ❤ <3). Et puis je verrai un peu plus tard la distribution Ould-Braham- Heymann.

    Pour le reste, bien d'accord avec vous: Gilbert et Marchand devraient assurer et Baulac-Louvet (que j'aime beaucoup aussi et qui a un beau physique de prince comme Mathieu Ganio) devraient être une belle révélation. La distribution Zusperreguy-Hoffalt, je préfère ne pas en parler mais disons que je ne suis pas mécontente de la louper 🙂

    Pour les nominations, est-ce qu'on peut envisager celle de François Alu en Mercutio? Après sa très belle prise de rôle de Solor en décembre, ça serait un peu étrange… Mais Hugo Marchand, ça me semble un peu prématuré!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s