Brunch avec la Danse – Dimanche 13 Mars 2016

Coucou toi, balletomaniaque ou curieux de passage, pour ce nouveau Brunch avec la Danse au menu très chargé : beaucoup de spectacles qui arrivent à l’affiche, et donc beaucoup d’actualité, mais aussi beaucoup de petites choses intéressantes qui valent la peine d’être relevées. Quelques fleurs croisées ce matin égaient notre appétit, que je vous propose de satisfaire sans plus attendre:

Commençons par un petit tour du côté de la petite vie des danseurs, côté coulisses. Alors que Germain Louvet et Hugo Marchand donne dans l’artistique avec un Vine inspiré et bien sympa, Mathilde Froustey est en pleine répétition pour Onéguine : les joies des grands ballets néo-classiques et de leurs portés foireux ! Pendant ce temps, Valentine Colasante fait des pointes sur les toits du Palais Garnier  sous l’objectif de Little Shao. Aurélie Dupont, elle, est à Londres,  ce qui nous offre cette photo piquante: les deux directrices réunies, on souhaite en tous cas à Aurélie Dupont de connaître autant de succès que la patronne de l’English National Ballet !

L’un des événements de la semaine, c’est le début des représentations du diptyque Iolanta/Casse-Noisette à l’Opéra Garnier: alors que Jade Larine nous fait revenir en 1892 pour la première des deux oeuvres, les premiers retours des spectateurs sont partagés: certains adorent, d’autres restent franchement sur leurs faims, avec en particulier des réserves quant aux divertissements du deuxième acte…Ceci dit, le Pas de Deux final est, paraît-il, sauf. Très curieux à titre personnel de voir cette production (qui sera retransmise sur CultureBox si vous n’avez pu avoir votre place). En attendant, voici la critique de Philippe Noisette.

Las, la première de cette soirée a souffert des grèves de cette semaine, ce qui nous offre ce tweet trollant d’Amélie Bertrand. Je ne sais si il y a un lien direct, mais l’Express nous propose un article sur le monde syndical de l’Opéra…L’affaire des cloisons nous offre un nouveau rebondissement avec des cloisons factices et finies vites fait bien fait pour répondre aux exigences des mécènes de l’AROP, qui sortent ainsi de leur silence pendant que la bataille judiciaire est toujours en cours. Notons également le long reportage consacré par le magazine de M6 66 minutes au salon de la danse Let’sDance qui avait lieu il y a quelques semaines à Paris. La danse est à la mode, c’est 20 minutes qui le dit (et Josua Hoffalt qui le dit dans l’article), donc pas étonnant que les médias s’en emparent, et c’est tant mieux !

Dans le registre  des médias qui s’emparent de la danse, BFM Business n’est pas en reste puisque après avoir reçu les frères Hoffalt il y a quelques temps, ce sont Clairemarie Osta et Nicolas Leriche qui sont reçus sur le plateau pour une longue interview. Le LAAC, la retraite, le Ballet de l’Opéra…et bien sûr leur spectacle Para-ll-èle sont autant de sujets abordés. Grosse campagne de promotion pour le couple qui est aussi présent dans Madame Figaro et CultureBox. Danse avec la Plume a vu le spectacle et nous en fait un compte-rendu intéressant.

Roméo et Juliette débarquent bientôt à Bastille, et ça c’est beau. Malheureusement Alessio Carbonne est retiré des distributions pour être remplacé par Allister Madin ou François Alu selon les soirs, dans le rôle de Mercutio. Dommage pour ce danseur qui aurait fait merveille (je garde un souvenir de son bondissant Zaël de l’année dernière), mais les deux remplaçants, déjà distribués, ne seront pas en reste, loin de là ! L’Opéra nous propose ce teaser original avec Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann, tourné dans la piscine Molitor. Pourquoi pas. Pourquoi pas…mais bon, avec ces deux danseurs, on me fait avaler n’importe quoi ! Pendant ce temps les danseurs se mettent gentiment dans la peau des personnages (Loïck Pireaux&Co remportent d’ailleurs le prix des danseurs marrants de la semaine, bravo messieurs vous êtes très bons).

Restons dans un registre léger: DALP nous propose un article intéressant sur l’homme et les pointes. Un sujet de réflexion au fond intéressant, même si pour ma part, un homme en pointe reste du ressort du comique ou de la proposition artistique à vocation d’interpellation, mais ne saurait être la norme. Mais j’adore les Trocks (troupe de ballet composée entièrement d’hommes qui tiennent des rôles de femmes, nldr). Le critique Philippe Noisette nous signale également le retour des kimonos à Garnier.

Finissons ce brunch avec notre traditionnel danseur stylé de la semaine…mais le choix est dur ce dimanche ! Si nous sommes obligés de disqualifier ce bon vieux Roberto (qui nous sort des vieux dossiers, mais nan nan, ça ne marche pas), comment se déterminer entre Mathias Heymann et François Alu ? Personnellement je n’y arrive pas, donc nous avons des ex-aequo aujourd’hui: ces sauts, ces regards, hâte hâte hâte d’être la semaine prochaine pour voir ça sur scène !

D’ici là passez une bonne semaine, et à bientôt pour de nouveaux articles !  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s