Brève d’Opéra – La remise des prix 2016 de l’AROP

 

Par Victor

C’est au prix d’une vaste fumisterie que j’ai eu le bonheur d’assister à la remise des prix de l’AROP dimanche soir au Palais Garnier : pas (encore) membre, j’ai profité du désistement de quelqu’un pour me faufiler en première catégorie (le placement étant libre) et profiter de cette soirée.

Sans surprise notable, ce sont Hannah O’Neill et Hugo Marchand qui sont les lauréats de ce prix de l’AROP. Chaque année, les membres de l’Association pour le rayonnement de l’Opéra de Paris votent pour élire la danseuse et le danseur qui se sont distingués au cours de la saison passée. Ce vote du public est une marque d’encouragement pour les artistes, et nombreux sont ceux qui devinrent Etoiles par la suite.

Il ne fait aucun doute que Hannah O’Neill et Hugo Marchand connaîtront une pareille destinée dans un avenir plus ou moins proche. Tous deux sont déjà plus que des espoirs de la compagnie, capables d’assumer de grands rôles, avec une technique développée et un sens d’interprétation déjà affirmé. Le choix du public rejoint dans ce cas précis celui de la Direction, puisque les deux lauréats ont, entre le vote et la remise des prix, été promus Premiers Danseurs et distribués dans plusieurs ballets, La Bayadère et Les Variations Goldberg en particulier.

Après avoir exercé leur art sur le pas de deux violet des Variations Goldberg de Jérôme Robbins, vient le temps des discours. Benjamin Millepied ne cache pas son coup de cœur pour les deux danseurs, « l’évidence » de leur talent, parle de « la beauté » d’Hannah O’Neill, et conclut par ces mots qu’on ne peut que considérer comme très sincères :  « Vous savez où me trouver et je serais toujours là pour vous ». Les lauréats présentent ensuite leurs propres petits discours. Si Hannah O’Neill s’en tient à des remerciements complets (directeur, chorégraphes, compagnie, partenaires, coach, famille, amis…), Hugo Marchand avait décidé de ne pas donner dans le registre de la remise de prix. Le Premier Danseur prononce un discours engagé, déclare son refus d’opposer tradition et modernité et plaide pour la création et l’ouverture. On peut être d’accord ou non, je saluerai pour ma part ce parti-pris courageux venant d’un danseur qui s’est jusque-là montré discret au sujet de l’agitation qui peut exister à l’Opéra ces derniers temps, et a profité de ce moment pour faire entendre sa voix. Message reçu !

Petit bémol : le pas de deux fait quelque peu pâle figure comparé au récital d’une bonne demi-heure donné par les lauréats lyriques et leurs collègues de l’Atelier lyrique. Un grand pas de deux complet, avec variations et coda aurait été grandement appréciable, mais bon, on ne crachera pas dans la soupe non plus, puisqu’il semblerait que les années précédentes les lauréats du ballet n’avaient pu se produire devant les spectateurs lors de ces remises de prix…

En parlant de soupe, voilà l’heure du cocktail. Il est amusant et instructif d’assister à un tel événement : la ruade vers le buffet (de grande qualité au demeurant) est toujours de circonstance dans ce type de manifestation, concurrencée ici par la ruade vers les lauréats. Concernant les danseurs, ils n’ont pas arrêté de la soirée, répondant avec beaucoup de courtoisie, de patience et de disponibilité aux multiples sollicitations des spectateurs. Photos, autographes, bises, poignées de main et discussions, rien ne leur a été épargné, et je dois bien y reconnaître une part de responsabilité…Hannah O’Neill, qui dansait pour la première fois sur scène avec Hugo Marchand, ne tarit pas d’éloge sur les qualités de partenaires de ce dernier, qui se prépare à affronter le marathon Roméo et Juliette dans les prochaines semaines. 

Doucement la soirée s’achève : les vrais restent jusqu’au bout, et les danseurs en sont. Merci à eux pour leur accessibilité, et félicitations pour un prix mérité ! Moi je vous laisse, je vais m’inscrire à l’Arop. Testé et approuvé je vous dis !

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. j’adore votre culot ! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s