Brunch avec la Danse- Dimanche 3 Avril 2016

Bonjour à tous, ravi de vous retrouver pour ce rendez-vous dominical qu’est le Brunch avec la Danse ! Mais en place d’un Brunch, vous êtes peut-être en plein Apéro et vous auriez raison, puisque c’est l’anagrame d’Opéra. Et ça, la RATP l’a bien compris pour le premier avril.En parlant de premier avril, Danse avec la Plume nous a pêché un gros poisson. Bref, passons aux choses sérieuses, ce n’est pas ce qui manque cette semaine !

Commençons avec délectation par une multitude de critiques et compte-rendus cette semaine: bloggeurs et presse spécialisée se déchaînent ! Côté Roméo et Juliette tout d’abord: Monsieur le Vicomte et son nombril ont vu la distribution Albisson/Ganio, et ils n’en sont pas sortis parfaitement conquis (sauf par François Alu. Mais ça, on a l’habitude). ResMusica, au contraire, est parfaitement emballé par ce même couple et le fait savoir ! Les impressions de Ballet&Cie sur cette distribution sont globalement positives, malgré le constat d’un manque d’alchimie dans le couple. Côté Léonore Baulac/Germain Louvet, alors que Danse avec la Plume se remémorait la répétition publique, Danse-Opéra nous sortait une critique plutôt positive sur la performance du jeune couple de cette série. On citera pour le citer l’article plus que convenu de l’Express-Culture qui trouve que Roméo et Juliette, bah c’est bien. Merci pour cet apport au débat…

A Garnier, c’est la soirée Ratmansky-Robbins-Balanchine-Peck qui se taille son petit succès. Mimy la Souris a globalement apprécié, même si les « chaussettes blanches » de Balanchine l’ennuient. C’est pas faux…En revanche, la danse de Justin Peck « dépote grave », et là on est plus que d’accords ! Et la soirée reçoit la bénédiction du critique Philippe Noisette, qui parle d’ « Accords parfaits » dans Les Echos. En revanche, je ne suis pas le seul à avoir un problème avec Seven Sonatas…J’adhère entièrement à ce tweet et à son hashtag, déjà adopté par toute la ballet-twitto-bitchy-sphère:

Passons à Iolanta/Casse-Noisette à présent. Et ben c’est fini, et certains diront que ce n’est pas plus mal. La semaine nous offre quelques critiques, par Danse avec la Plume qui regrette que les délires du metteur en scène prennent le pas sur la danse, et Ballet&Cie que l’on sent un peu perplexe quoique pas complètement négative. Vous pouvez (re)voir cette soirée sur CultureBox, et ainsi vous faire votre propre impression. Pour la route, le troll de la semaine signé de l’excellent compte @AuCaféFrançais:

Quelques autres compte-rendus encore pour la route: celui de la Nuit des Etoiles à Bruxelles par Danse avec la Plume, où l’Opéra de Paris était représenté par Myriam Ould-Braham et Mickaël Lafon pour un Grand Pas Classique très école français, ou encore celui du Corsaire à Vienne par les Balletonautes. Pour ce dernier, vous pouvez vous faire une idée par vous-même en allant le voir sur Arte Concert, en attendant mon propre debrief…

Ailleurs dans l’actualité: l’Etoile Dorothée Gilbert et le photographe James Bort ont donné une interview croisée à la radio RFI, l’une pour Roméo et Juliette, l’autre pour son livre de photos Etoiles. Les Echos consacrent un article assez long et plutôt sympa sur l’Ecole de l’Opéra: on y parle compétition, formation, école française, etc. A lire en anglais, la longue interview donnée par Carlos Acosta au Telegraph: projets, carrière, autant dire Carlos au peigne fin. J’apprends pour ma part avec plaisir la nomination de la comédie musicale Cats aux Molières:

Mais alors que Benjamin Millepied nous offre quelques belles vidéos « en live » de Seven Sonatas et de Mathias Heymann dans Other Dances sur sa page Facebook, on apprend que la création prévue pour l’été 2017 avec Philippe Parreno ne se fera finalement pas…Cela semble compliqué en interne ! En tous cas, le Vicomte n’est pas content et nous livre donc un papier acide sur le sujet.

Faisons à présent un tour du côté des danseurs. Déjà, ne dites plus « Pierre-Arthur Raveau ». Ni « PAR ». Non, maintenant c’est Arthus Raveau, le Premier Danseur semblant avoir finalement trouvé l’état civil adéquat. Pour la peine, il lance même une nouvelle page Facebook (à aller liker !).

J’apprends à l’instant et avec tristesse la blessure de Paul Marque, espérons que ce dernier se remettra vite: c’est à mon sens un pilier du corp de ballet masculin de la compagnie, et un Paysan dans Giselle cet été ne serait pas de refus en ce qui me concerne. Bon et prompt rétablissement à lui !

Sinon on relèvera aussi que la Alu-Mania ne connaît plus aucune limite (et alors ?):

Aller, passons aux images à présent. D’abord celle de Daniil Simkin dans un clip de promotion hilarant ! Côté photos, on relèvera que la tendance en ce moment, c’est « paie ton torse ». Ont cédé à la tentation…

…Julien Meyzindi:

Et Yvon Demol :

Photo @monsieurn

A post shared by Yvon Demol (@yvondemol) on

Sinon voici notre portrait-Alu de la semaine, toujours signé par l’incontournable Julien Benhamou:

#francoisalu #portrait #photoshoot #operadeparis #maledancer #malemodel

A post shared by Julien Benhamou (@benhamoujulien1) on

Mais pour conclure ce Brunch, le danseur stylé de la semaine, c’est Arthus Raveau, en mode « less is more » pour Seven Sonatas:

Merci @saeeun_park pour cette belle photo ! 😘 #SevenSonatas #AlexeiRatmansky

A post shared by Arthus Raveau 🇫🇷 (@arthusraveau) on

Voilà, le gros Brunch avec la Danse de ce dimanche s’achève ainsi, bonne semaine à toutes et à tous, rendez-vous dimanche prochain pour un nouveau Brunch et bien avant pour de nouveaux articles !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s