J’ai pris un cours avec Benjamin Pech aux Danses Partagées

Le Centre National de Danse organise chaque année (il me semble) les « Danses Partagées« . Quid ? Et bien les Danses Partagées, ce sont trois jours où vous pouvez, pour un tarif des plus modique, suivre des cours de danse dans plein de disciplines. L’ambiance est hyper cool: dans un même cours, se côtoient des amateurs confirmés comme des débutants qui découvrent la danse et partent de zéro ! Pas de jugement, ce n’est pas l’idée. Chacun est là pour apprendre, profiter de ce temps d’échange et s’amuser un peu.

Quand j’ai appris que certains cours de classique seraient animés par Benjamin Pech, mon sang n’a fait qu’un tour. Benjamin Pech est danseur Etoile de l’Opéra de Paris et jeune retraité de la compagnie. C’est un privilège à plus d’un titre de prendre un cours avec une Etoile de cette Maison. J’ai donc quitté mon quartier parisien plan-plan pour me diriger vers Pantin.

Le bâtiment du CND, quasiment en face de l’hôtel de ville est assez bien desservi. En revanche, son architecture en béton ne brille pas par son esthétisme…Passons, l’intérieur est fonctionnel, avec de beaux studios, de grands vestiaires, pourvus de toilettes et même…d’une cuisine ! Les barres roulent sur le sol sans que l’on aient à les tirer violemment ou à les porter, enfin c’est du bon matos quoi.

Benjamin Pech nous est arrivé très simplement, presque timide au début du cours. Mais dès lors qu’il rentre dans son élément, il se transforme. Le ton est très détendu: le cours est dispensé en t-shirt et baskets, à la cool. Pédagogue, il n’hésite pas à reprendre l’exercice, à le dicter, et à s’adapter à ses élèves d’un jour, tout en apportant des corrections. Le cours se déroulant, Benjamin Pech tente l’humour, avec un certain succès. Son running-gag pendant une heure et demi sera de dicter les exercices en chantonnant la danse des acrobates dans Roméo et Juliette !

Au-delà de ces considérations légères, le travail de Benjamin Pech respire logiquement l’école de l’Opéra de Paris, comme je l’ai souvent remarqué dans les cours que j’ai pu suivre avec les professeurs qui en sont issus. Un long travail de bas-de-jambe, des exercices simples mais efficaces, et ces injonctions répétées: « Donnez une intention ! Racontez quelque chose avec votre corps ! Suivez votre main ! ». Durant les exercices, il n’hésite pas à donner de la voix sur les accords sonores de Gwendal Giguelay (mon pianiste fou que je retrouve parfois chez Wayne Byars ! J’adore ce pianiste, il donne en cours une musique très puissante, mais très inspirante, parfois drôle, bref,  le kiff absolu). Point particulier de Benjamin Pech: tous les exercices se font en alternant continuellement la jambe du centre et la jambe de la barre. Le but: soulager la hanche qui fait souffrir l’Etoile depuis quelques années…

Lorsque, au centre, Benjamin Pech montre les exercices, le très beau danseur qu’il était avant la blessure qui l’a handicapé sur sa fin de carrière se dévoile. Sa présence, ses ports de bras, m’ont marqué.

Le cours se fait dans une ambiance très bon enfant, Benjamin Pech pousse les élèves à se lancer, à essayer, et après quelques photos le cours s’achève.

Je suis ravi d’avoir suivi ce cours avec un danseur qui pourrait avoir son avenir dans le professorat. Pour ce qui me concerne, il a repéré dans la minute mon problème avec mes côtes (oui je sors exagérément les côtes, c’est mon gros défaut et je le fais de manière irréfléchie donc il est extrêmement compliqué de s’en défaire). Et j’espère recroiser sa route un jour dans un studio ! Quant aux Danses Partagées du CND, elles me retrouveront l’année prochaine…

Crédits photo: Centre National de Danse

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Le chef JF Piège en a fait un plat signature de la côte de danseur !! revenue au beurre avec des petites échalotes et des oignons nouveaux … un délice !
    Votre compte rendu est des plus enthousiastes et fait plaisir à lire tellement on y sent que cette expérience a été formidable et enrichissante … et puis nous faire découvrir que la grâce peut sortir de ce bunker soviétique … c’est un message d’espoir … j’adore 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s