Brunch avec la Danse- Dimanche 1er mai 2016

« Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver… ». Sachez-le, en danse, cette phrase est un mensonge. Croyez moi, pour un danseur, arrêter la danse quelques jours, quelques semaines, et c’est la ruine physique. Enfin, c’est la fête du travail quand même, bien que ça ne m’empêche pas d’être à mon clavier pour vous livrer mon regard sur l’actu-danse de la semaine écoulée !

Commençons avec ce qui est actuellement à l’Opéra de Paris: Les Applaudissements ne se mangent pas de la chorégraphe Maguy Marin. De nombreuses critiques sont à lire: Philippe Noisette pour les Echos salue la pièce, ainsi que Le Point, ResMusica ou Danser Canal Historique. L’impression générale qui se dégage est tout de même un très beau travail de la part du groupe de danseurs, visiblement très investis dans la pièce, pièce qui en elle-même semble un peu plus opaque…Le spectateur lambda a, semble-t-il, été moins touché que l’afficionado de danse contemporaine:

France Info parle également de la pièce, tombant toutefois dans le cliché facile, vite repéré par Danse avec la Plume:

L’autre gros dossier de la semaine, c’est Giselle. Oui, nous en sommes encore à 27 jours de la Première, mais plus que jamais Giselle Is Coming, et cela met le monde de la danse en ébullition. Déjà, les distributions date par date ont officiellement été mises en ligne sur le site de l’Opéra de Paris (nous en reparlerons bientôt, mais déjà je peux vous dire que j’en suis globalement très satisfait !). Les premiers articles commencent à poindre: alors que Danse avec la Plume nous explique de manière convaincante comment Game of Thrones a tout piqué au ballet, et notamment à Giselle (Marcheurs Blancs = Willis, c’est une évidence), Le Coryphée nous propose deux articles (ici et ) pour réfléchir un peu au sens profond du ballet. Giselle, c’est aussi son avant-première jeune et les douces joies de cette dernière. Jugez comme la curée a, une fois de plus, été sanglante:

Quelques infos en vrac: le Monde a consacré un article à l’exposition Etoile, sur Clairemarie Osta et Nicolas Leriche à Elephant Paname, qui était ouverte gratuitement au public pour la journée internationale de la Danse. Le Figaro parle pour sa part de la venue prochaine du Tanztheater de Pina Bausch au Théâtre du Châtelet. On apprend également que Benjamin Millepied garde un pied en France à la rentrée puisqu’il sera Commissaire d’une exposition au Louvre.

Du côté des Etats-Unis, c’est le mélodrame au ballet de Pensylvanie avec une hémorragie de danseurs et une critique latente de la gestion de Angel Corella, son directeur. Décidément, voilà une fonction dangereuse… Si l’on porte l’œil sur la Russie, on lira le Journal de Russie de Danse avec la Plume et l’on découvrira le programme des retransmissions-cinéma du Bolchoï (pas dégueu d’ailleurs):

Quelques nouvelles des danseurs à présent: Tutti Magazine publie deux longues et belles interviews de danseurs de l’Opéra de Paris. Léonore Baulac revient sur son rôle de Juliette et tous les imprévus auxquels elle a dû faire face (passionnant). Mathieu Ganio, quant à lui, parle de sa carrière et de ses envies, ainsi bien entendu que de sa prochaine création : Le Rappel des Oiseaux, une œuvre multiple entre théâtre, danse et musique, bientôt au Café de la Danse. J’en profite pour saluer le travail de Tutti Magazine, car j’ai toujours un grand plaisir à lire leurs interviews de danseurs, toujours très fouillées et laissant vraiment au danseur la possibilité de parler de son art et de sa vie d’artiste. Du côté de San Francisco, Mathilde Froustey est en pleines répétitions du rôle de Tatiana dans Onéguine de John Cranko:

One of those days … 😂

A post shared by Mathilde Froustey (@lapetitefrench_) on

Et comme toujours ses fans restés en France pleurent de ne pas pouvoir voir ça (et j’approuve ce message):

Quelques images enfin pour finir la semaine: elles nous viennent de Britain’s got talent, et c’est l’instant choupicrêpe de ce Brunch. Voir de la danse à la télé, c’est toujours un plaisir au demeurant.

Enfin notre danseur stylé de la semaine. Julien Benhamou est décidément un bon pourvoyeur puisqu’il est l’auteur de ces deux photos. François Alu nous fait la Télévision de Mats Ek à l’Hôtel Bristol, et c’est classe, faut bien le dire.

Pour tous les gens blasés devant leur télé…😜🖥 #lordicestmieux Photo de @benhamoujulien1

A post shared by François Alu (@francoisalu) on

Mais le danseur stylé de la semaine, c’est Florent Cheymol pour ce sublime saut. En plus, quelle meilleure définition du danseur que quelqu’un qui « saute pour sa vie » ?

Voilà, that’s all folks, reposez-vous bien et à bientôt pour de nouveaux articles !

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Léa dit :

    Merci !!! Ce brunch devient un de mes RDV du dimanche….
    En plus du danseur stylé de la semaine, il va bientôt falloir créer la rubrique « ‘l’Alu de la semaine ». Pour notre plus grand plaisir !!! (et pour laisser leur chance à d’autres…)

    J'aime

    1. ildanse dit :

      Ahah, l’Alu de la semaine pourquoi pas mais je ne pense pas trouver une photo toutes les semaines…et la chance est laissée aux autres: ce n’est pas lui qui remporte le prix ce dimanche 😉

      J'aime

  2. Lou dit :

    Très belle critique et Superbe Couv de Danse Mag pour Heloise Bourdon « Tsarine du Mariinsky »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s