Brunch avec la Danse- Dimanche 19 juin 2016

Bienvenue tout le monde pour ce nouveau Brunch avec la Danse ! Articles, tweets, infos et photos, vous le savez bien: le bon endroit pour découvrir ce qui a attiré mon attention dans la danse cette semaine, c’est ici.

Giselle, c’est définitivement fini: lundi avait lieu la dernière, et surtout la 800e représentation de ce ballet sur la scène de l’Opéra de Paris. Spectateurs comme chroniqueurs ont pourtant encore du mal à le quitter. Les dernières critiques arrivent sur les sites internet et blogs: les Balletonautes ont vu « les vertiges de l’entre-deux-mondes » avec Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann, le Vicomte est quant à lui plus partagé, et globalement déçu de la série à l’Opéra de Paris. Mais les articles aussi sentent la fin de cycle: alors que Amélie Bertrand et Jade Larine dressent le bilan à Danse avec la Plume (bilan plutôt enthousiaste sur cette Giselle, d’ailleurs), Le Coryphée nous propose une nouvelle fois de prendre un peu de hauteur sur l’oeuvre, en se demandant si elle répond à la question de savoir ce qu’est un esprit…Les Twittos, quant à eux, ne cachent pas leur enthousiasme au sujet des dernières représentations:

L’événement de la fin de semaine s’est révélé plus discret mais certainement tout aussi fort: l’Opéra de Paris et le Palais de Tokyo ont collaboré pour produire La Rumeur des Naufrages, une performance multi-facettes entre arts plastiques, chorégraphiques et lyriques dans les espaces de Garnier. Des danseurs de la compagnie également membres de l’atelier chorégraphique tels que Sébastien Bertaud et Bruno Bouché étaient aux commandes. Dans les danseurs, des têtes connues, de beaux artistes: ont fait une particulière impression le retour de Eve Grinzstajn, peu visible en scène cette année, et la prestation de Héloïse Bourdon, dans un registre qui change de ses distributions récentes. Du côté Messieurs, des talents tels que Hugo Marchand, Jérémy-Loup Quer, Germain Louvet ou Sébastien Bertaud lui-même étaient de la partie. Une unique représentation, un public plus que réduit: les vidéos sont attendues avec impatience…

La suite des événements est tout aussi intéressante: la semaine prochaine, c’est l’English National Ballet de Tamara Rojo qui investit le Palais Garnier avec Le Corsaire: la prestation de la troupe anglaise est attendue, c’est le moins qu’on puisse dire. Les Echos y consacrent un article. Pour plus d’infos sur le ballet en lui-même, vous pouvez vous tourner vers l’article que j’avais consacré à la version de Manuel Legris pour le ballet de Viennes: l’idée est la même.

En juillet, ce sont les américains qui seront à l’honneur. Justin Peck proposera une création à Bastille, qui s’intitulera Entre chiens et loups. J’ai très hâte de voir ce ballet, mais les masques aperçus sur les danseurs m’interrogent quelque peu, d’autant qu’ils ne sont pas très pratiques pour eux…

Cette création sera suivie de l’entrée au répertoire de Brahms-Schönberg Quartet de Georges Balanchine. C’est à ce ballet qu’une répétition publique était consacrée dimanche dernier à l’Amphithéâtre Bastille. Ballet&Cie ainsi que Danse avec la Plume donnent leurs impressions. Personnellement, ma curiosité a été éveillée: curieux de voir ce que cela donnera sur scène.

A Garnier, ce sera William Forsythe qui sera aux manettes, avec notamment une création. Un pas de deux Léonore-Baulac/François Alu semble être prévu: de quoi me faire prier pour tomber sur cette distribution !

Les danseurs parlent dans la presse cette semaine: ResMusica livre une interview de l’Etoile Mathieu Ganio, tandis que les anglophones pourront découvrir les mots de Hannah O’Neill et Mathilde Froustey. Laura Capelle, du Financial Time, a pour sa part rencontré Makhar Vaziev, le nouveau directeur du Bolchoï: un bonhomme qui, on le savait déjà, ne fera pas dans la dentelle (« I’m not a democrat…Look at me, do you think I would ask for people’s advice on repertoire ? »).

Danser Canal Historique rappelle le statut de sportif du danseur, encore trop souvent oublié, quand Ouest France consacre un article au Nantais rendu célèbre par la vidéo virale « Millimètres » (à voir dans l’article). Le Premier Danseur François Alu et le photographe Julien Benhamou signent une nouvelle collaboration à tendances hip-hop pour l’Eclaireur, avec de très jolies photos donc et en bonus la playlist du danseur (amateurs de bons petits sons, des classiques du hip-hop ou de ceux de la musique de ballet, vous allez aimer).

Pour clôturer ce Brunch, dans la catégorie « Danseurs Stylés de la semaine » je vous propose des photos de groupe: l’énergie des Pecks’Boys de la prochaine création…

JPeck #rehearsal #newpiece #creation #justinisbackinthehouse #operadeparis 2-15 juillet/Bastille

A post shared by Marc Moreau (@marcmoreau) on

Ou encore ce beau cliché d’un instantané dans La Rumeur des Naufrages, featuring Hugo Marchand et Germain Louvet:

Mais restons avec le second pour ce joli souvenir des Variations Goldberg: dans le mouvement, de l’enthousiasme, les bras nets, le battement en quatrième plus-que-hyper-cool, bref, ça c’est une belle photo de danse, et c’est notre danseur stylé de la semaine: 

Variations Goldberg en février à l'Opera Garnier #Robbins #goldbergvariations #tropdenthousiasme

A post shared by Germain Louvet (@germainlouvet) on

Voilà les amis, c’est tout pour cette semaine, à dimanche prochain et peut-être même avant, moi non plus je n’en ai pas complètement fini avec Giselle…Bonne semaine ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s