Brunch avec la Danse- Dimanche 10 Juillet 2016

Non, vous ne rêvez pas, aujourd’hui, c’est bien un Brunch avec la Danse tout frais que vous lisez sous le soleil de ce beau dimanche. Après une période très chargée, je peux tout à fait reprendre mes bonnes habitudes et partager avec vous ce qui m’a intéressé dans l’actu-danse de la semaine: journaux, sites internet, réseaux sociaux, que le Brunch commence !

Énormément de critiques à lire sur internet cette semaine. Commençons avec un flash-back de quelques semaines (déjà) en allant lire la critique du Corsaire de l’English National Ballet par Mimy la Souris, convaincue par ce plaisir coupable. De l’autre côté de la Manche, Danse avec la Plume nous fait un retour sur la soirée contemporaine dansée par Natalia Osipova, qui fait visiblement un flop.

Pendant ce temps là, on se croirait aux USA à Paris. Le New-York City Ballet a posé ses bagages au Théâtre du Châtelet dans le cadre des Etés de la Danse. Pour nous y préparer, on ira lire avec intérêt le décryptage du style Balanchine, illustré par force vidéos, dans Danse avec la Plume. De son côté, Télérama consacre un portrait à Justin Peck: le jeune chorégraphe est très présent à Paris ce mois-ci, se partageant entre le Châtelet et Bastille. Des critiques des représentations du NYCB sont à découvrir: par Danse avec la Plume, mais aussi par les Balletonautes. Des impressions globalement positives sur la compagnie américaine !

Mais restons avec Justin Peck, qui présente à Bastille sa création pour le Ballet de l’Opéra de Paris, Entre Chiens et Loups, suivie de Brahms-Schönberg Quartet de Georges Balanchine. Je n’ai pour ma part pas été bien convaincu par cette soirée (et surtout par la création), Jade Larine pour Bachtrack est exactement sur la même longueur d’onde que moi. Si Philippe Noisette livre un compte-rendu assez neutre dans Les Echos, ResMusica ne cache pas son enthousiasme pour le ballet du jeune New-Yorkais. Côté blogs, Ballet&Cie et une Saison à l’Opéra ne débordent pas non plus de louanges, et semblent surtout retenir le Balanchine.

En vérité, cette semaine, c’est du côté du Palais Garnier qu’il faut chercher l’enthousiasme et les louanges. William Forsythe prend possession du vénérable Opéra pour deux semaines (plus qu’une…), et ça fait bouger la boutique. Déjà, la mise en bouche de ce petit trailer est très sympa (certainement le meilleur réalisé par l’Opéra cette saison: simple, efficace, clair, qui donne envie): 

Danse avec la Plume nous a également proposé les distributions de cette soirée, ainsi qu’une interview très intéressante d’Eléonore Guérineau à propos de Giselle et des deux ballets qu’elle danse dans cette soirée, Of any if and et Approximate Sonata. Côté critique, les observateurs sont, à mes yeux de manière assez surprenante, partagés. La chroniqueuse de Ypsar, tout comme Roslyn Sulcas pour le New-York Times expriment leur adhésion complète à la soirée. Cette dernière se concentre surtout sur Blake Works I: « C’est lumineux, joyeux, plein d’espoir— une célébration de la jeunesse, de l’état d’esprit, du talent et du bagage collectif d’une nouvelle génération de danseurs de l’Opéra de Paris qui n’ont, selon mon expérience de la compagnie, jamais semblé meilleurs que durant la représentation de lundi ». Même longue d’onde chez Ariane Bavelier pour le Figaro et Philippe Noisette pour les Inrocks (je ne vous ai pas mis les articles parce qu’ils sont payants pour les non-abonnés, mais vous avez l’idée). Si les Balletonautes sont légèrement plus rétifs mais se laissent tout de même emballer, Res Musica approuve les deux premières pièces présentées mais rejette la création. Delphine Goater regrette le manque « d’exigence conceptuelle » ce qui la rend « décevante ». Total désaccord sur ce point de mon côté, on en reparlera très vite. Loin de ses petites préoccupations de critiques, le public, lui, crie sa joie sur les réseaux sociaux:

Bon, William Forsythe ne peut avoir bon partout, je vous l’accorde. Pour preuve, cette vidéo que nous sort la 3e Scène cette semaine, sous la réalisation du chorégraphe. Un truc long, un peu ennuyeux faut bien le dire, très esthétique, mais complètement inaccessible à un public méconnaissant le ballet. Moi qui pensait que la 3e Scène avait pour but de toucher de nouveaux publics, d’amener les spectateurs à l’Opéra, c’est complètement raté. Cette vidéo représente tout ce qui peut faire fuir quelqu’un qui ne connaît rien au ballet, et qui n’est pas non plus spécialement versé dans l’art. C’est typiquement le genre de truc que je ne montre pas à mes amis lorsque je veux leur parler de danse classique. Si la 3e Scène pouvait continuer à produire des contenus beaux et originaux, ce serait bien, mais si elle pouvait aussi les rendre accessibles au plus grand nombre, ce serait pas plus mal.

Sinon, le petit point Héloïse Bourdon de la semaine nous est offert par une info de Dansomanie: la danseuse retourne en Russie dans neuf jours pour danser Don Quichotte aux côtés de Jérémy-Loup Quer, également Sujet de l’Opéra de Paris, à Moscou. Certains vont regretter de ne pas se trouver à Moscou cet été…On apprend également avec plaisir la nomination de Bruno Bouché à la tête des Ballets du Rhin. 

Aller, allons-y à présent pour les photos de la semaine. Le prix des petits rigolos va aux danseurs du Ballet de Bordeaux, en toute décontraction avant les vacances:

En parlant de décontraction, le cliché du danseur le plus « détente » (dans tous les sens du terme) de la semaine, c’est celui de Florent Cheymol: 

Pre-lunch relaxation #relax #yoga #dancer #split #stretch #workout #peach #ass #yogi #swimmingpool #holiday

A post shared by Florent 📍Paris 🇫🇷 (@florenteyo) on

Très détente aussi, mais dans une forme de détente stylée que seuls l’âge et un soupçon de mythologie confèrent aux plus grand: Mickhaïl Barychnikov posey à Garnier pour la première de la soirée Forsythe:

#Misha

A post shared by Benjamin Millepied (@benjaminmillepied) on

Enfin, nos danseurs stylés de la semaine, ils nous sont évidemment offerts par Blake Works I et ce sont Jérémy-Loup Quer (gauche) et Germain Louvet (droite), immobilisés dans ce superbe saut jusque là inconnu sorti de l’imaginaire de Master Bill:

Programme Forsythe : Première ! #BlakeWorksI #WilliamForsythe #newballet #JamesBlake #openingnight #operadeparis #mustsee ©@anne2046

A post shared by Ballet Opera de Paris (@balletoperadeparis) on

C’est là-dessus que je vous laisse, à très très vite pour les derniers debriefs de la saison ! Bon dimanche à toutes et à tous. 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. angel dit :

    Trop contents pour Jéremy -Loup Quer et Héloïse Bourdon qui vont danser ensemble en Russie. Ils sont si beaux ! En revanche je suis consternée d’apprendre que Héloïse Bourdon ne dansera pas le Lac des Cygnes à Paris la saison prochaine. C’est invraissemblable ! On en sort pas de la confusion. Cette fille qui à tant brillé à l’international dans ce rôle si difficile ou elle était merveilleuse ( standing ovation tout de même dans SA maison) On peut même dire qu’elle a sauvé la série.C’est consternant.
    Avec Millepied elle a toujours été une remplaçante de luxe qui a été magistrale et a gagné ses galons par son seul talent. Et là, remisée au rang des souvenirs. Mais quels souvenirs. Le public n’oublie pas. Attention il a de la mémoire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s