Brunch avec la Danse- Dimanche 14 Août 2016

Un nouveau Brunch, avec un peu de fraîcheur, pour vous faire savourer un peu plus ce week-end prolongé !

Commençons tout d’abord par un œil sur les distributions que l’American Ballet Theatre proposera à Bastille en septembre dans sa Belle au Bois Dormant. Je dois admettre connaître assez peu les artistes de cette compagnie, même si comme tout le monde j’ai remarqué que Gillian Murphy et Misty Copeland sont du voyage !

Faisons ensuite un point Queen A.: vous aurez tous constaté comme la prise de fonction d’Aurélie Dupont à la Direction de la Danse de l’Opéra de Paris est passée complètement inaperçue de l’ensemble des médias nationaux, qui considèrent sûrement avoir déjà traité l’info en février dernier (une petite brève, un tweet, trois mots écrits sur le bandeau de bas d’écran par le stagiaire de BFM-TV, ça n’aurait pas été du luxe non ?). Aurélie Dupont est tout de même dans le Brunch de cette semaine: d’abord avec le petit papier de Danser Canal Historique. La citation qu’il contient est quasiment un programme politique: « Innover sans se renier« , « souci d’excellence sans compromis », « rayonnement international », « les jeunes et les danseurs sont bien évidemment le cœur et le moteur de mon projet »…Voilà qui chante à mes oreilles, maintenant attendons la suite des événements.
Alors que nos médias français sont donc dans le décors, c’est un grand média étranger qui ouvre ses pages à Aurélie Dupont cette semaine: le New-York Times lui a posé quelques questions, mais sous un angle léger. Au programme: bien-être, beauté et style. Certains s’en sont gaussé un peu vite à mon goût: après tout, c’est aussi ça la com’. La comparaison entre la danse classique et un sac Chanel (« qui perdure à travers les générations ») est bien trouvée, et d’une manière générale la nouvelle Directrice dépoussière joyeusement l’image de la Danseuse Etoile et donne d’elle l’image d’une femme moderne et bien dans ses pompes: j’approuve.  

Restons sur un registre léger. Les balletomanes en manque de danse tentent tant bien que mal de compenser devant les Jeux Olympiques, sans oublier de rappeler à notre bon souvenir ce qui reste la plus belle médaille d’or française de l’année (mais de danse et de JO, nous en reparlerons bientôt…):

La période de tournées et de galas continue encore quelque peu pour les danseurs. La série d’Etoiles Gala au Japon s’est terminée dans la joie et la bonne humeur, avant des vacances bien méritées pour ce groupe de danseurs:

Sae Eun Park et Michaël Lafon étaient pour leur part en Corée, avec notamment Don Quichotte dans les bagages:

Back to Paris after 3 Hours sleeping😱😱😱thanks @saeeun_park for all😙😙😙

A post shared by Mickael Lafon (@mickael.lafon) on

Quant à Daniil Simkin, sur scène ou dans un bowling, il ne peut rien faire comme tout le monde:

@Daniil perfecting his bowling technique

A post shared by Xander Parish (@_xander) on

Les Ballets de Monte-Carlo, eux, nous sortent une petite vidéo doucement délirante, ça s’ambiance sec cet été:

On peut encore lire avec un intérêt relatif mais néanmoins présent cette liste d’actrices ayant, un jour ou l’autre, suivi un parcours pré-professionnel. Moralité: si vous voulez devenir actrice, devenez danseuse d’abord, puis blessez-vous. Apparemment ça marche.

Finissons ce Brunch avec une note plus sérieuse, plus grave peut-êre. L’histoire d’Ahmad Joudeh, que nous révèle France Musique cette semaine, ne peut laisser indifférent. Le reportage d’une vingtaine de minutes que contient l’article est un cri de rage, d’espoir, de joie de danser, de résistance. Il est émouvant de voir, après des images de Damas dévastée, le cadre familier d’un studio de danse, des élèves de tous les âges et sexes s’exerçant à l’adage, oubliant le quotidien le temps d’un cours. Ahmad Joudeh n’est pas un danseur classique exceptionnel (son adage laisse d’ailleurs à désirer), bien que doté de véritables qualités qui en fait un danseur contemporain tout à fait intéressant. C’est que la guerre a arrêté brutalement la formation à laquelle il avait finalement réussi à accéder. Pour un homme, peut-être plus que pour une femme, être danseur et en faire un choix de carrière n’est jamais évident. Pour Ahmad, c’est un choix qui s’est fait contre les violences physiques d’un père qui le blessait aux jambes pour l’empêcher de danser. Aujourd’hui, c’est un choix qui se fait contre les menaces des islamistes qui ont juré de cribler ces mêmes jambes de plombs. Demain, c’est un choix qui se fera contre le manque d’argent pour partir danser à l’étranger, alors que le régime l’appellera sous les drapeaux.

Alors pour clôturer ce Brunch, je vous propose trois danseurs stylés de la semaine. Trois grands jetés (ou peut-être sont-ce des sissonnes ?), à trois point du monde, par trois danseurs opposés par leurs nationalités, leurs styles, leurs carrières, et pourtant:

Nicolaï Gorodisky sur les rives de Varna:

Throwback to amazing Varna 2016 #NicolaiJump #Dancer #NicolaiGorodiskii #Jumping

A post shared by Nicolai Gorodiskii (@nicogorodiskii) on

Paul Marque au bord d’une rizière de Bali:

Ahmad Joudeh sur la scène du Théâtre antique de Palmyre :

A post shared by Ahmad Joudeh (@ahmadjoudeh90) on

Trois sauts, trois danseurs de talent, trois images de la Liberté. Car la plus belle définition de la Danse, son plus bel effet chez le danseur comme le spectateur, est peut-être dans cette parole d’Ahmad Joudeh venant de danser au milieu des décombres de la rue de son enfance: « It makes me free inside the jail. Free. Inside the jail ». 

C’est là-dessus que je vous laisse, et vous souhaite à toutes et à tous, malgré cette note finale, une excellente semaine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s