Brunch avec la Danse- Dimanche 30 Octobre 2016

le

Cette semaine, je vous propose un Brunch avec la Danse aux couleurs automnales, et pour cause: que les plus étourdis d’entre vous se rappellent qu’Halloween a lieu demain, et qu’ils peuvent trouver des idées de costume balletomaniaques sur ce site (mention spéciale pour le costume de Cats. J’ai toujours rêvé d’être déguisé en chat de Cats). A l’American Ballet Theatre, James Whiteside a déjà donné l’exemple:

Allons, un peu de sérieux, il est temps de parler des critiques et compte-rendus que j’ai sélectionné pour vous ce dimanche. Le blog Ballet&Cie a été très actif cette semaine puisque nous y avons droit à deux compte-rendus: celui de l’hommage à Nijinsky à la Philarmonie le week-end dernier et celui de la soirée Balanchine à l’Opéra de Paris. On retrouvera également une critique emballée par cette soirée sur le site ResMusica. Sur celui de l’Opéra de Paris, Mathias Heymann donne une jolie interview à l’occasion de sa distribution sur cette série. Ces soirées sont dédiées à Violette Verdy, disparue l’année dernière: Elisabeth Platel l’évoque dans une interview mise en ligne par l’Opéra.

Le week-end prochain, c’est du concours de promotion dont il sera question. Les vendredi 4 et samedi 5 novembre, les danseuses et danseurs du corps de ballet de l’Opéra de Paris présenteront chacun-e-s une variation libre et une variation imposée pour espérer gravir un échelon de la hiérarchie de la compagnie. Danse avec la Plume, en partenariat avec d’autres observateurs assidus, propose ses pronostics. Ce ne sera pas mon cas : nous nous retrouverons la semaine prochaine pour évoquer les résultats, sans aucun doute, mais en attendant, bonne chance et bonne préparation à tous les candidats (qui doivent s’apprêter à passer une semaine absolument délicieuse…).
Nous, spectateurs, préparons-nous aussi tranquillement à la suite de la saison avec l’arrivée dans un petit mois de Jiri Kylian à Garnier: une bonne raison d’aller acheter son livre ? Peut-être, en tous cas, Libération en fait l’éloge.

Avant d’acheter un livre, vous pourriez peut-être déjà lire ces articles. The Dancing Plague propose une petite réflexion, plutôt intéressante, sur la notion de technique. Eric Underwood, Principal du Royal Ballet, signe quant à lui une belle tribune (en anglais, mais faites un effort) : Why dance is for dudes. Tout est dans le titre non ? Clichés sociaux, élitisme de la danse, Eric Underwood balaie différentes causes et propose une solution: faire rentrer la danse dans le mainstream. Et bien pourquoi pas ? L’enjeu étant de ne rien faire perdre à la Danse de ses spécificités et de sa qualité. Le chantier est vaste et long, mais ô combien nécessaire…

Peut-être que c’est précisément ce que vise l’Opéra de Paris en annonçant, justement, un chantier: celui d’une salle de 800 places à Bastille. On promet à cette salle d’être dédiée à une « nouvelle offre culturelle à des prix très accessibles », en y programmant, entre autres, de la danse contemporaine. Pas un mot de la danse classique. Alors construire et faire baisser les prix, je dis OUI. Mais si c’est pour conserver les grands ballets classiques à une élite, parce qu’on sait qu’avec un Lac ou un Casse-Noisette on fera toujours cracher du biffeton aux grands amateurs de danse classique, aux spectateurs habituels et aux touristes, alors c’est non. Attendons de voir, mais après les errements de ces derniers mois et aux vu des difficultés structurelles que semblent rencontrer la Maison (coucou la Cour des Comptes), les choix stratégiques seront scrutés à la loupe. 

Dans un ton plus léger et avant de passer à quelques images, finissons avec la découverte-tendance-danse-du-moment: la barre aquatique. Quid ? Et bien allez voir les articles des blogueuses qui ont tenté le truc: honnêtement, je dis pourquoi pas. En tous cas, Lorena Lopez pour Danse avec la Plume, Laura le Petit Rat et le blog L’art d’essayer sont ravies !

Nos danseurs stylés de la semaine sont nombreux ce dimanche…On remercie tout d’abord François Alu de nous partager une technique inédite dite « Bibendum ».

Florent Cheymol nous offre un très beau saut pour le week-end:

James Whiteside nous explique comment commander un Starbuck: 

Mais mon danseur stylé de la semaine, pour moi, c’est Antonio Conforti: il se trouve qu’en plus d’avoir été au top dans le quadruple-bill de rentrée, il vient d’intégrer le groupe des Italiens de l’Opéra de Paris, où le photographe Jim Rosem a pris ces deux beaux clichés.

C’est là-dessus que je vous quitte, bon week-end de Toussaint à toutes et à tous !

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Oh oui! Antonio Conforti! Croisons les doigts…

    Aimé par 1 personne

  2. Hiver dit :

    Arrêtez-vous votre blog cher danseur ?
    J’aimais tellement vous lire !

    J'aime

    1. ildanse dit :

      Bonjour Hiver,
      Je ne VEUX pas arrêter de blogguer, mais en ce moment je n’en ai guère le temps…mais je fais tout pour vous poster de nouveaux articles bientôt 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s