La Bayadère – Les distributions du cru 2015

Un monument du répertoire, un boulevard de débauche technique et d’interprétation, sans aucun doute assumer un rôle principal dans La Bayadère est un challenge dans la carrière d’un danseur ou d’une danseuse. La Direction de l’Opéra nous propose de nombreuses distributions, cet article vous aidera donc à y voir plus clair (et qui sait, à choisir lors de l’achat de votre place…).

Les distributions qui vendent du rêve

Mon cœur balance pour les couples Dorothée Gilbert/Mathias Heymann et Amandine Albisson/Josua Hoffalt.

Dorothée Gilbert, qui fût une superbe Gamzatti en 2012, s’attaque au rôle de Nikiya en remplacement de Ludmilla Pagliero, blessée. Je ne la vois pas comme une grande tragédienne, et pourtant je l’imagine très bien en Nikiya, où elle pourrait proposer une interprétation très intéressante, qui lui serait personnelle. J’imagine en elle une Nikiya forte, déterminée, bref, une Nikiya de choc qui ne se laissera pas embêter par les conventions. Très bonne technicienne, elle se jouera des difficultés du rôle sans problème. Mathias Heymann s’éclatera en Solor bondissant, et saura donner à son personnage de la sensibilité, le sortant de son image de guerrier-bourrin-un-peu-crétin. Ce couple sera accompagné de Hannah O’Neil dans le rôle de Gamzatti, et de Marion Barbeau (qui se voit offrir deux soirées). Ces choix me semblent très judicieux : j’imagine aisément O’Neil en Gamzatti, encore une bonne technicienne qui sera efficace en princesse royale. Mais Marion Barbeau m’intéresse encore plus : je l’ai beaucoup aimé dans le triple-bill de rentrée, et si elle propose une interprétation aussi vénéneuse et séduisante que celle qui fût la sienne dans Clear, Loud, Bright, Forward…bref, une Gamzatti à haut potentiel.

Amandine Albisson découvre le rôle, et ma foi ce peut être franchement pas mal. Plus ça va, plus je trouve que cette Etoile ressemble à Aurélie Dupont qui était une belle Nikiya. Sa version sera intériorisée, élégante, sans torrents de larmes ou de déchaînement amoureux, et ça me va. Cette belle sobriété ira très bien avec Josua Hoffalt, que l’on retrouve avec plaisir dans le rôle qui lui a valu sa nomination. En espérant qu’il sera quand même plus en forme que pour Thèmes et Variations, son Solor sera digne et classe. Là aussi, sur le principe, j’adhère. Valentine Colasante en Gamzatti sera bien, c’est une bonne première danseuse qui, comme pour Thèmes et Variations fera le job sans difficulté et avec enthousiasme.

Gilbert/Heymann/O’Neil les 17 et 20 novembre et 3, 7 et 9 décembre, avec M. Barbeau les 14 et 19 décembre. Albisson/Hoffalt/Colasante les 19, 24 et 29 novembre et le 4 décembre.

Les distributions qui éveillent l’intérêt

Myriam Ould-Braham et François Alu incarneront la bayadère et son guerrier cinq dates sur cette série. Le choix me paraît très peu évident. Si j’aime beaucoup ces deux artistes individuellement, leur partenariat me laisse un peu perplexe…Au-delà de ça, MOB est une très bonne technicienne, mais j’ai du mal à cerner sa Nikiya, un peu trop sérieuse à mon goût dans les performances passées. François Alu, en revanche, sera un formidable Solor, un rôle qui semble taillé pour lui…et pourquoi pas une nomination d’Etoile à la clef (fingercrossed). Ils seront accompagnés de Charline Gienzendanner dans le rôle de Gamzatti : c’est une très bonne nouvelle. Cette danseuse solaire, dont l’heure semble déjà un peu passée, me semble injustement mise à l’écart ces derniers temps. Elle fera une Gamzatti piquante et peut être plus sombre que ce qu’elle pourrait laisser croire.

Une distribution qui me laisse également perplexe, bien que les danseurs soient tous très biens, c’est le trio Laura Hecquet, Josua Hoffalt et Valentine Colasante. C’est la même configuration que celle citée plus haut avec Amandine Albisson, mais avec Laura Hecquet cette fois-ci. Sur le papier c’est très bien, Laura Hecquet s’imagine très facilement en Nikiya désespérée puis spectrale. Le problème est que son couple avec Josua Hoffalt me semble être une TRES mauvaise idée. Je reste sur ma mauvaise impression dans Thèmes et Variations. Ce sont deux danseurs avec un côté très sérieux, qui ont besoin d’un partenaire capable de contrebalancer ce penchant et apporter du peps en scène. Mais en soi, vous aurez deux grandes étoiles devant les yeux, et je ne souhaite qu’être dans l’erreur en écrivant ces lignes…à eux de nous le prouver !

Ould-Braham/Alu/Giezendanner les 10, 16, 22, 26 et 30 décembre. Hecquet/Hoffalt/Colasante les 24, 28 et 31 décembre.

Les distributions « on y va pour Héloïse »

Les deux dernières distributions n’éveilleraient pas du tout mon intérêt, si elles ne comportaient pas Héloïse Bourdon. Sujet de la compagnie, cette danseuse est dotée de beaucoup de grâce et se révèle lorsqu’elle occupe un rôle de soliste. Quel plaisir de la voir dans ces rôles de Nikiya et de Gamzatti, ou elle a déjà fait ses preuves et aura clairement l’occasion de briller cette fois encore, par son talent technique comme d’interprétation.

Dans l’une des distributions, elle sera entourée de Yannick Bittencourt, qui clairement ne me vend pas plus de rêve que ça. Ida Viikinkoski m’a déçu dans Clear Loud Bright Forward, espérons qu’elle saura se montrer plus précise et incisive en Gamzatti. Elle reçoit au passage le prix de la promotion bébé-Millepied.

Dans l’autre, Héloïse Bourdon dansera avec Kristina Shapran et Kimin Kim. Artistes du Marinskii, respectivement aux postes de First Soloist et de Principals, ils ne me font pas non plus tomber de ma chaise. Clairement, si on y va, c’est pour voir Héloïse Bourdon plus que deux danseurs russes catapultés là on ne sait trop comment.

Bourdon/Bittencourt/Viikinkoski les 6 et 12 décembre, Shapran/Kim/Bourdon les 18 et 21 décembre.

Conclusion : une distribution globalement équilibrée. Si le choix des Etoiles me paraît pertinent et que cette série met avec bonheur certains artistes en avant, d’autres ne méritent pas à mes yeux un tel boulevard. Les partenariats ne sont pas non plus toujours bien pensés. On regrette l’absence de d’autres têtes, Eve Grinsztajn, Hugo Marchand, Léonore Baulac…attendons à présent de voir comment tout cela se concrétise !

Publicités

9 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. alena dit :

    Qu’Héloïse soit la seule distribuée avec/en face des Russes est un signe! Non?
    Perso, j’irai voir Amandine / Josua / Valentine, pas vraiment par choix, puisque j’ai choisi la date d’abord. J’ai ha^te cependant de voir la Nykia d’Amandine Albisson (et d’acc sur le fait qu’elle ressemble de plus en plus à Aurélie Dupont, elle doit être très influencée admirative de son aînée)
    Bon je me ferai peut-être aussi un second aller-retour à Paris pour voir Héloïse…

    Aimé par 1 personne

    1. ildanse dit :

      Mmmm…vous avez raison, c’est plutôt un signe très positif pour elle. Mais ce n’est que pour elle que cette distribution est intéressante, sinon les russes, c’est pas qu’ils ne me fascinent pas mais bon…Je vais voir la même distribution que vous, vous y allez quand ? 😀

      J'aime

      1. alena dit :

        le 29 (je crois, c’est un dimanche en matinée) – si vous y allez faites moi signe!

        J'aime

  2. Ophyka dit :

    D’accord avec vous , le couple Laura Hecquet Josua Hoffalt ne fonctionne pas , ils donnent le sentiment
    De s’ennuier ensemble ….ils m’ont gâché Thèmes et Variations.
    Heureusement ne pouvant faire le déplacement de ma province , c’était sur Cultubox , sinon j’aurai été verte …
    Sauf que je me demande si vu dans ces conditions ce n’est pas encore plus flagrant .!

    Aimé par 1 personne

  3. jmj dit :

    Que leur reprochez-vous aux Russes précisément?. Ceux-là ne sont peut-être pas des stars de première, mais Kim m’a l’air très bien sur YT.

    J'aime

  4. ildanse dit :

    Kim m’a aussi paru pas mal, mais il va faire le job quoi. Solor sans passion, sans profondeur, mais qui saute haut. Sa partenaire, au contraire, va nous proposer une Nikiya ultra-technique mais larmoyante, en en faisant des caisses. Donc franchement moi c’est pas ça qui me fait vibrer, entre un danseur qui reste dans un style concours et une danseuse sans sens de la mesure…heureusement qu’Héloïse Bourdon apportera un peu de classe là dedans !

    J'aime

  5. vanessa dit :

    Kristina Shapran est pour moi une des meilleures danseuses, avec Alina Somova. Si tu as l’occasion de la voir danser, tu changeras d’avis immédiatement sur tes propos. C’est une reine !

    J'aime

    1. ildanse dit :

      Woh, je sens d’ici votre enthousiasme Vanessa 😉 En soi ce n’est pas Shapran en elle-même qui ne m’emballe pas, mais, à quelques exceptions près, le style russe en général (voir mon article « C’est une question de style »). Mais cet article ayant provoqué un vent debout pour Kim et Shapran, je serai bien allé les voir…cependant je crains de ne pas pouvoir, heureusement un ami (qui partage mon avis à la base) verra cette distribution, il me racontera ! Si la magie opère comme vous le prédisez, je ne manquerai pas de vous le faire savoir !

      J'aime

      1. vanessa dit :

        Merci pour ta réponse, j’ apprécie ton ouverture d’esprit. Entendu, tu me tiendras au courant si ton ami a apprécié alors. Moi je serai également présente ce soir là, je viens de Lyon pour voir Kristina danser, c’est un de mes rêves qui se réalise :). Bonne soirée à toi et merci pour ce blog intéressant que tu tiens. Ca fait chaud au coeur de voir un garçon fière de sa passion pour la danse classique, et qui transmet ca autour de lui. Merci à toi !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s