Bye-Bye Benjamin – Le debrief d’un départ

le

Par Victor

C’est un coup de théâtre qui, semble-t-il, était attendu, mais qui fût tout de même une sacrée surprise pour le commun des mortels. Beaucoup de choses ont déjà été dites, écrites, sur le départ de Benjamin Millepied. Si vous n’avez rien compris, c’est par ici que ça se passe.

Résumé du Millepiedgate

C’est hier soir que la nouvelle est tombée, au conditionnel, par un premier article de Paris-Match. La balletosphère se met en mode WTF, commentaires et spéculations vont bon train. Puis France-Info confirme, au présent simple cette fois. L’info est reprise par les autres médias généralistes (Le Figaro, L’Obs, Libé, les Echos…), puis par les blogs spécialisés (DALP…). Annonce d’une conférence de presse le jeudi 4 à 15h30, on est vraiment dans l’officiel: Benjamin Millepied quitte l’Opéra de Paris. La balletosphère se met en mode cellule de crise, commentaires et spéculations vont toujours bon train. Ce matin, un communiqué de Benjamin Millepied himself. Cet après-midi, la conférence de presse. Il s’avère donc qu’il quittera ses fonctions en juillet, pour être remplacé par Aurélie Dupont.

Le déroulé des événements pose quelques questions. Tout semble s’être fait de manière précipitée. La rumeur courrait, certes, mais quel besoin d’annoncer la nouvelle maintenant, à une semaine de l’annonce de la prochaine saison, et à la veille de la création de La Nuit s’achève ? J’envisage l’hypothèse que l’article de Paris Match est arrivé de manière totalement impromptue, et que les médias ont en quelque sorte poussé à une réaction qui, sans cela, aurait pu être bien plus tardive, puisque le départ effectif ne se fera qu’en juillet.

Les raisons d’un départ

Comme d’habitude, nous avons les raisons officielles et les autres. Dans son communiqué de presse, Benjamin Millepied explique qu’il souhaite se concentrer à 100% sur son activité créative et chorégraphique. Sous-entendu: trop de contraintes à mon poste de Directeur de la danse, que je n’avais pas prévu. Nous aurions donc un nouveau cas de phobie administrative. Il était patent d’ailleurs, dans le documentaire Relève que lui a consacré Canal+, que les tâches administratives ne sont pas son forts.
Les médias évoquent d’autres raisons plus dérangeantes…La compagnie n’aurait pas complètement intégré son nouveau Directeur. Le favoritisme manifesté envers certains danseurs (la fameuse team Millepied),  au détriment de d’autres et particulièrement de certaines Etoiles n’a pas plu à tout le monde bien entendu. Les déclarations faites dans la presse (Le Figaro, mais aussi et surtout dans Relève) au sujet du niveau de la compagnie, de celui de l’Ecole de Danse, de la manière de danser des danseurs, ont été semble-t-il très mal accueillies, notamment par Karl Paquette qui s’exprime dans Le Monde à ce sujet. Il n’est donc pas invraisemblable que ce départ soit également lié à cette opposition d’une partie de la compagnie, bien que le principal intéressé récuse cette hypothèse dans son communiqué.
Enfin il convient de noter que, depuis sa prise de fonction, Benjamin Millepied n’a guère été ménagé par une partie des médias et du public. Si les grands médias et le public occasionnel en ont fait une sorte de coqueluche, les habitués se sont montré beaucoup plus critiques: sur son management, son style chorégraphique, voir sa personnalité. Millepied a ainsi été accusé d’avoir un ego disproportionné, sa non-connaissance de la maison Opéra de Paris a également été un motif de reproches. Ces critiques ont, peut-être, lassé celui qui s’attendait à un engouement général autour de sa personne et de son projet, et peuvent donc être envisagées comme un des facteurs de ce départ.

Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Voilà une question à laquelle je suis bien en peine de répondre…A mon sens, il est trop tôt pour dresser un bilan complet, et pour une raison simple: si son départ est certain, il ne sera effectif qu’en juillet. Tant de choses peuvent se passer d’ici là…je vois pour ma part un bilan partiel en demi-teinte.

A son passif, son aspect très médiatique est, je dois bien l’avouer, agaçant, tout comme la sur-vente qui a été faite de ses créations. Ses choix de favoris ne me satisfont pas complètement, d’autant qu’ils ont été faits au détriment de d’autres danseurs, Etoiles comme du corps de ballet (suivez mon regard). Le fait que François Alu n’ait pas été nommé sur La Bayadère me reste encore en travers de la gorge. La 3e Scène a complètement fait pschiiiit (pour ne pas parler de quasi-échec).

Mais il faut mettre à son actif une volonté réformatrice qui était nécessaire. Il a tenté de ruer dans les brancards, d’insuffler un nouveau souffle à la compagnie, de lui redonner de la visibilité médiatique et internationale. Il a mis en avant des talents, travaillé sur la santé des danseurs. Tout cela, on ne peut pas lui enlever, et qui sait si un autre que lui en aurait fait autant…De plus, si son constat sur la compagnie, qui aurait tant déplu aux danseurs, est sévère, il n’est pas vain et je le partage. Le statut de meilleure compagnie du monde est ô combien discutable, et le déni face à cette critique qu’illustre très bien la réaction de Karl Paquette est aberrant. Il est évident que des questionnement s’imposent, et ce n’est pas en se cachant les yeux que les choses avanceront.

Benjamin Millepied aurait donc mérité, à mon sens, un mandat plus long pour faire bouger le paquebot. Son erreur aura certainement été de mettre la charrue avant les bœufs. Suite au prochaine épisode, car je sens que le dernier acte n’est pas encore totalement joué

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Léa dit :

    Merci pour cette belle analyse, que je partage en tout point en dehors de votre compréhension de la réaction de Karl Paquette et Stéphane Bullion (et sans doute d’autres plus discrets). Sont-ils dans le déni? Pas forcément.

    Il est choqué parce que BM dénigre la compagnie et manque de respect aux danseurs. Il a raison. Un directeur peut tout à fait trouver que ses « troupes » sont mauvaises, mais il doit le leur dire dans un cadre professionnel. Descendre brutalement toute une compagnie par voie de télé et de presse diffusée dans le monde entier, c’est irrespectueux et c’est du dénigrement. Peut-être que la génération Lefebvre se trouve excellente à tort, sans doute a-t-elle été trop habituée au maternage, mais peut-être est-elle lucide sur son niveau. On n’en sait rien. K. Paquette n’a jamais eu à titre personnel de prétentions techniques exceptionnelles, c’est quelqu’un d’exigeant, je le tiens pour un danseur plutôt modeste. Mais il lui est reconnu un esprit de troupe, qu’on retrouve ici, personne ne sait quelles souffrances réelles les « anonymes » du corps de ballet ont ressenti quand BM les compare à du papier peint, c’est aussi leur défense qu’il prend.

    Le respect c’est aussi dans la manière de gérer les problèmes et les personnes, et là BM est à côté de la plaque… Tout de même, ces danseurs ont passé leur enfance dans une école qui ne fait pas dans la dentelle, BM lui-même était choqué par des mots violents de maître de ballet, les danseurs sont donc habitués à des paroles peu flatteuses, BM avait plutôt apporté du mieux en la matière. Je pense réellement que le procédé « médiatique » est ce qui a choqué plus que le fond et je le comprends.

    Et c’est bien dommage. Le choix d’Aurélie Dupont me semble bon, mais j’étais assez fan de BM… 3 ou 4 ans à ce poste, moyennant quelques réglages normaux dans une telle aventure professionnelle, auraient fait du bien. Mais il semble un peu impatient et c’est sûr qu’à la tête d’un paquebot c’est une grosse difficulté. Bon vent à lui, j’espère que Aurélie Dupont saura continuer à lui piquer les bonnes idées et qu’ils reviendra de temps en temps… Parce que j’ai vraiment découvert un homme d’exception, artistiquement et humainement.

    J'aime

  2. BA dit :

    Bonjour !

    Je suis d´accord avec Lea et surtout avec son premier alinéa.
    Je pense et je ne suis pas la seule, que l´Opera de Paris est certainement une des meilleures compagnies. Il y a peut-être de la marge pour progresser mais denigrer en public les danseurs et l´école de danse….. Je ne comprends d´ailleurs pas très bien pourquoi il a fait ce documentaire (que je n´ai pas vu car je n´habite pas en France et que je ne peux pas le voir)

    J´espère que les milliers de »directeur de la danse » de France laisseront A Dupont s´installer sans critiquer tout le temps ce qu´elle fera ou ne fera pas.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s